vendredi, mars 1 2024

A l’approche des prochaines élections au Sénégal, les leaders religieux s’inscrivent déjà dans une logique de déblayage des tensions post-électorales. A cet effet, à travers une déclaration commune, ils ont conviés les populations à faire preuve de calme et d’apaisement lors des élections municipales et départementales du 23 janvier 2022.

Depuis des mois, le contexte politique au Sénégal est très tendu en raison de l’arrestation de l’opposant politique Ousmane Sonko pour viol. Alors pour les imams, oulémas et les évêques il faut éviter à tout prix que des innocents paient encore de leur vie lors de ces prochaines élections au Sénégal.

Des comportements responsables lors des prochaines élections au Sénégal

Selon le secrétaire général de la conférence épiscopale, l’abbé Augustin Thiaw, les élections au Sénégal ne doivent plus du tout être le prétexte de dérapages sanglants entre fils et filles d’un même pays. Au contraire, ils ont le devoir de privilégier les comportements responsables gages de paix et de stabilité.

« Notre propos s’adresse de manière particulière à tous les candidats à ces élections territoriales. Nous les invitons tous au respect des personnes et des institutions. Personne ne doit mettre en danger la stabilité de notre nation, à travers des propos ou des comportements qui incitent à la violence », a exhorté l’abbé Augustin Thiaw.

Lire aussi: TENSIONS AU SÉNÉGAL: LES OPPOSANTS DÉNONCENT UN « COMPLOT POLITIQUE»

Paix et stabilité au Sénégal

Par ailleurs, les sénégalais sont aussi conviés à bannir la violence dans leur mode de fonction au lendemain de ces élections au Sénégal. « A l’endroit, des populations, nous réitérons notre appel au calme, à la retenue et au respect de l’autre. Avec tous nous disons non à la violence », a insisté l’abbé Augustin Thiaw.

Les leaders religieux espèrent ainsi que les rivalités politiques, choses normales ne pourront plus se transformer en de graves conflits pouvant entraîner de regrettables agissements.

Pour la bonne tenue des prochaines élections locales au Sénégal, les autorités ont procédé à la révision des listes électorales a été à travers tout le pays. Mais, l’opposition émet tout de même des réserves sur cette démarche.

Lire aussi: ELECTIONS LOCALES AU SÉNÉGAL: LES LISTES ÉLECTORALES EN PLEINE RÉVISION

El Professor

Previous

Dialogue politique en Côte d’Ivoire: le Cojep de Charles Blé Goudé écarté

Next

Ethiopie: les rebelles tigréens prêts à négocier la paix avec Addis-Abeba ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]