mardi, février 27 2024

En raison des prochaines élections locales au Sénégal, les autorités s’activent pour son bon déroulement. Pour cela, la révision des listes électorales a été entamée à travers tout le pays depuis peu. Toutefois, des suspicions quant à l’organisation de cette étape cruciale, est dénoncée par l’opposition.

Pour participer pleinement aux élections locales au Sénégal, les populations sont conviées à vite se faire enregistrer sur les listes électorales. Elles ont jusqu’au 14 septembre 2021 pour le faire. Les élections locales et départementales sont prévues pour début 2022. Une tournée d’inspection auprès des commissions administratives des départements de Dakar, Pikine et Keur Massar sera effectuée ce vendredi par Doudou Ndir. Ce dernier est directeur de la commission électorale nationale autonome (CENA).

Des élections locales au Sénégal sous fond de polémique

D’après certains partis d’opposition, des actions sont intentées par des membres du parti au pouvoir pour entraver la bonne marche du processus. Ceci dit les révisions des listes électorales pour les prochaines élections locales au Sénégal connaissent déjà un parti prit. Et ça, le parti d’opposition, le Pastef, n’est pas prêt de l’accepter.

« Certains maires qui sont candidats à leur propre succession sont systématiquement opposés à la délivrance de certificat de résidence dès l’instant qu’ils considèrent que les demandeurs sont les électeurs potentiels d’adversaires pour les élections locales », a fait savoir Déthié Faye, représentant des non-alignés.

A lire aussi: NOUVEAU CODE ÉLECTORAL SÉNÉGALAIS: LES ARTICLES L31 ET L32 AGITENT L’OPPOSITION

Une étape incontournable

Pour Omar Dieng, vice-président des jeunes cadres républicains de l’APR, la révision des listes électorales est un processus crucial. Alors, il importe que la jeunesse sénégalaise puisse prendre part effectivement à ce rendez-vous électoral pas des moindres. Ceci tient du fait que le plus souvent les jeunes de 18-25 ans sont peu représentés lors des élections locales au Sénégal.

« C’est important de réviser les listes parce que les jeunes ont tendance à ne pas voter et il faudra nécessairement que chaque jeune ait sa carte d’électeur et puisse pouvoir voter pour exprimer sa voix lors des prochaines élections », a expliqué Omar Dieng.

Concrètement, la révision des listes électorales implique l’inscription de nouveaux électeurs, et la prise en charge des changements de circonscription. Les votants décédés seront aussi radiés de la liste.

A lire aussi: CODE ÉLECTORAL AU SÉNÉGAL: UN PROJET DE LOI SOUMIS À L’EXAMEN DE L’ASSEMBLÉE CE JEUDI

 

Sandrine A

Previous

Côte d'Ivoire: divorce N’Guessan-Gbagbo, quel avenir pour le FPI ?

Next

Force du G5 Sahel: que cache le retrait des 600 soldats tchadiens ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]

Mouvement de grève en Guinée : Les travailleurs se dressent contre l'injustice

Mobilisation en Guinée : Les travailleurs se dressent contre l’oppression et l’injustice

Rédaction

En Guinée, un mouvement de protestation d’envergure nationale a été déclenché par les 13 centrales syndicales du pays. Ces dernières appellent à une grève générale et illimitée à partir du lundi 26 février. Cette mobilisation vise à dénoncer la flambée des prix des denrées de première nécessité et à exiger la levée de la censure […]

KOUDOUGOU : LA SOUVERAINETE DES RESSOURCES NATURELLES AU CŒUR DES ATELIERS SANKARISTES

KOUDOUGOU : LA SOUVERAINETE DES RESSOURCES NATURELLES AU CŒUR DU PREMIER ATELIER SANKARISTE

Rédaction

La « cité du cavalier rouge » a abrité le samedi 24 février 2024, le premier des Ateliers Sankaristes. Il a rassemblé les acteurs de la société civile, les journalistes, la jeunesse composée en majorité des étudiants de l’Université Norbert ZONGO de Koudougou. Le discours d’ouverture de l’étape 1 des Ateliers Sankaristes a été prononcé […]