samedi, juillet 20 2024

La Côte d’Ivoire, autrefois un pilier de la production mondiale de café, fait face à une crise majeure. La production de café a chuté de 61,6 % entre les neuf premiers mois de 2022 et ceux de 2023, selon la Direction des prévisions, des politiques et des statistiques économiques (DPPSE). Cette baisse drastique menace de provoquer une pénurie de robusta, le principal type de café cultivé dans le pays.

Ce désintérêt pour la culture du café pose un risque sérieux pour l’avenir de la Côte d’Ivoire sur le marché mondial du café. Si des mesures ne sont pas prises pour rendre cette culture plus attractive et pour faire face aux défis climatiques, la pénurie de robusta pourrait devenir une réalité bien plus tôt que prévu, affectant non seulement les agriculteurs ivoiriens, mais aussi les consommateurs de café à travers le monde.

Des agriculteurs découragés par des conditions difficiles

Adro Kouassi Nestor, un cultivateur de café ivoirien, énumère les nombreux obstacles qui le poussent à abandonner progressivement ses caféiers. « Les prix bord-champ trop faibles, la rareté de la main-d’œuvre, et les travaux de désherbage épuisants sont parmi les principales raisons », explique-t-il. Les conditions de travail dans les champs de café sont particulièrement ardues, surtout pendant la récolte, nécessitant une main-d’œuvre abondante et motivée, une denrée de plus en plus rare.

Les champs de Nestor, qui couvrent 50 mètres carrés, regorgent de cerises de café mûres, mais il peine à trouver des travailleurs agricoles pour les ramasser. « Les fourmis rouges et la cueillette longue et minutieuse, qui doit se faire en plusieurs étapes, découragent les cueilleurs », dit-il. « Vous devez passer pied par pied pour cueillir les cerises bien mûres, ce qui est extrêmement chronophage. »

Lire Aussi : LA VALSE DES OMBRES : DÉCRYPTAGE DE LA MONTÉE DE L’EXTRÊME DROITE EN FRANCE ET EN EUROPE

Un avenir menacé pour la production de Robusta

Cette situation de désintérêt pour la culture du café pourrait mener à une pénurie de robusta, variété principalement cultivée en Côte d’Ivoire. Les contraintes et le temps nécessaire à la récolte découragent de plus en plus d’agriculteurs, qui préfèrent se tourner vers des cultures plus rentables comme le cacao et l’hévéa. « J’accorde moins d’importance au café, » avoue Nestor. » Quand je ne trouve pas quelqu’un pour cueillir, je préfère laisser les cerises sur les arbres. »

Etienne Papou, cultivateur de café et expert en certification du cacao, ajoute que le changement climatique a également des effets dévastateurs sur les récoltes. « Même si le prix du café a augmenté ces dernières années, beaucoup de producteurs ont déjà remplacé leurs pieds de café par d’autres cultures comme l’hévéa ou le palmier, » explique-t-il. « Les quelques-uns qui ont gardé des plants de café les ont souvent abandonnés, transformant les plantations en friches.

La production annuelle de robusta en Côte d’Ivoire oscille désormais entre 50 000 et 100 000 tonnes, bien loin des volumes des années 1970. Cette baisse de la production n’est pas seulement un problème local. À l’échelle mondiale, la production de robusta diminue également, et les experts s’attendent à une pénurie de cette variété de café d’ici les années 2040, menaçant l’industrie du café telle que nous la connaissons. La Côte d’Ivoire, autrefois un pilier de la production de robusta, se trouve à un carrefour critique où des mesures doivent être prises pour revitaliser ce secteur essentiel.

Sandrine A.

Previous

La Valse des ombres : Décryptage de la Montée de l'Extrême Droite en France et en Europe

Next

Niger : Il n’y a plus de militaires américains sur la base de Niamey

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Investigateur Africain

Avec la visite d’une forte délégation turque à Niamey le mercredi 17 juillet 2024, le Niger et la Turquie ont montré leur volonté de renforcer leurs relations bilatérales. Cette délégation, comprenant des ministres des Affaires étrangères, de la Défense, de l’Énergie et du Renseignement, a rencontré le chef du Conseil National pour le Salut du […]

dozos : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Scandale au Mali : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Investigateur Africain

Des pratiques dozos dans l’armée malienne ? Depuis le mardi 16 juillet 2024, une vidéo perturbante fait le tour des réseaux sociaux au Mali. On y voit un homme en uniforme militaire malien, arborant clairement les insignes des Forces armées maliennes (Fama), en train d’éventrer un cadavre pour en extraire et manger le foie. Les […]

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Investigateur Africain

Une semaine après avoir dissous son gouvernement, le président Ruto William du Kenya se retrouve dans une impasse politique croissante alors qu’il peine à former un nouveau cabinet ministériel. Malgré ses promesses d’un gouvernement élargi et d’un dialogue national inclusif, peu de volontaires se manifestent pour collaborer avec son administration intérimaire. Chris Kinyanjui, secrétaire général […]