mercredi, mai 29 2024

Le continent africain, longtemps fervent défenseur de la cause de la Palestine, connaît aujourd’hui une diversification de ses positions vis-à-vis d’Israël. Alors que certains pays maintiennent leur soutien traditionnel, d’autres ont opté pour une normalisation des relations, basée sur des intérêts économiques et sécuritaires.

Dans cette hétérogénéité de réactions, six nations africaines ont clairement exprimé leur solidarité envers Israël, tandis que sept se tiennent du côté du mouvement islamiste et nationaliste. Selon Francesca Albanese, la rapporteure spéciale des Nations Unies sur les territoires occupés palestiniens, il existe une jurisprudence de la Cour Internationale de Justice selon laquelle « la légitime défense ne peut s’appliquer dans un contexte d’occupation militaire, comme c’est le cas ici, où Israël occupe un autre Etat ou un autre peuple. »

Réactions contrastées sur la Palestine

L’Algérie, la Tunisie, la Mauritanie, le Soudan, la Libye, Djibouti et l’Afrique du Sud considèrent la tension actuelle comme une conséquence de l’injustice infligée au peuple de Palestine. En revanche, le Cameroun, le Ghana, la République démocratique du Congo, le Kenya, le Togo et la Zambie condamnent explicitement les actes terroristes. Entre ces deux visions, de nombreux pays africains adoptent une position non alignée, du moins officiellement.

Présidant actuellement le Comité des Nations unies pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, le Sénégal plaide pour la reprise rapide des négociations en vue de l’établissement de deux États indépendants, Israël et la Palestine.

Selon le professeur Lat Soucabé Mbow, expert en géopolitique, la présence israélienne en Afrique remonte aux années 1950, traversant des périodes de tensions liées aux conflits avec les voisins arabes. Cependant, aujourd’hui, une tendance à la normalisation des relations avec Israël émerge. Sur les 54 États du continent, 46 reconnaissent l’existence de l’État hébreu, malgré un soutien public généralement en faveur du peuple palestinien.

Lire Aussi : HAMAS-ISRAËL: « CELA VA DEVENIR TOTALEMENT INCONTRÔLABLE », PRÉVIENT LE PROFESSEUR SOULEYMANE BACHIR DIAGNE

Des positions nuancées et des accords stratégiques

Des pays tels que l’Égypte, ayant établi la paix avec Israël en 1979, appellent aujourd’hui à la retenue dans le conflit actuel. Le Maroc, présidant le comité Al-Qods, privilégie le dialogue et les négociations pour une solution durable, tout en soulignant la reconnaissance de sa souveraineté sur le Sahara occidental grâce à un accord tripartite signé avec Israël et les États-Unis.

Pourtant, la résolution de la Ligue arabe de 1967 à Khartoum, ordonnant de ne pas reconnaître Israël, montre une diversité de positions, y compris au sein de pays à majorité musulmane tels que le Nigeria et l’Égypte.

Lire aussi : HAMAS CONTRE ISRAËL : VOICI POURQUOI L’AFRIQUE DU SUD SOUTIENT OUVERTEMENT LA PALESTINE ?

Certains pays africains ont réalisé qu’une coopération avec Israël dans les domaines de la sécurité, de l’agriculture et de l’ingénierie peut être bénéfique. L’observation des dynamiques du conflit a conduit à la compréhension que le territoire prévu pour un futur État palestinien est aujourd’hui morcelé par les colonies juives, compliquant la possibilité d’une Palestine unifiée.

 

Steven Edoé Wilson

Previous

Retour de Guillaume Soro : Un séisme politique en préparation en Côte d'Ivoire ?

Next

Révolution bancaire au Gabon : fonctionnaires et retraités sommés d'embrasser la modernité financière d'ici décembre 2023 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Les OPUIS AWARDS 2024 : Une première édition réussie au Burkina Faso

Les OPUIS Awards 2024 : Une première édition réussie au Burkina Faso

Investigateur Africain

Le 25 mai 2024, Ouagadougou a été le théâtre d’un événement mémorable : la première édition des OPUIS AWARDS. Organisée par l’Observatoire Panafricain pour l’Unité, l’Intégration et la Souveraineté (OPUIS), cette cérémonie a célébré l’excellence et l’engagement des leaders burkinabés dans divers domaines. Il s’agit notamment de l’éducation, la culture, l’environnement et la justice sociale. […]

Rencontre historique entre les présidents Ouattara et Faye

Rencontre historique entre les présidents ivoirien et sénégalais à Abidjan

Investigateur Africain

Le président sénégalais Bassirou Diomaye Faye a poursuivi sa série de visites en Afrique de l’Ouest en rencontrant son homologue ivoirien Alassane Ouattara à Abidjan. Cette rencontre, qui fait suite à des visites en Mauritanie, en Gambie et en Guinée-Bissau, revêt une importance particulière pour les deux pays et pour la sous-région ouest-africaine. Cette rencontre […]

Hinda Bazoum: « C'est bien lui le commanditaire du putsch »

Niger : « C’est bien lui le commanditaire du putsch », lâche cette dame

Investigateur Africain

Dans une interview exclusive accordée à un média international, elle brise le silence et lance un cri d’alarme. Hinda Bazoum, l’une des cinq enfants du président nigérien Mohamed Bazoum exprime sa détresse face à la séquestration prolongée de ses parents, le président Mohamed Bazoum et son épouse. Ces derniers sont séquestrés à Niamey depuis neuf […]