vendredi, février 23 2024

Lorsque l’ANC, le parti au pouvoir en Afrique du Sud, a exprimé son soutien aux palestiniens en ce mois d’octobre 2023, cela a suscité des réflexions profondes. Pourquoi une solidarité sud-africaine envers la cause palestinienne. Pour quels motifs les Sud-Africains soutiennent-ils sans faille les Palestiniens dans leur résistance à l’occupation israélienne ?

Tout porte à croire que même au delà des frontières, la cause palestinienne semble être celle partagée de l’Afrique du Sud. Et a bien interroger le passé, la réponse réside dans l’histoire commune de l’Afrique du Sud et de la Palestine. Dans celle ci, il est évident de remarquer des similitudes frappantes.

Une occupation israélienne et l’écho de l’apartheid

Pour de nombreux Sud-Africains, la cause palestinienne notamment l’occupation israélienne rappelle douloureusement la domination du pouvoir blanc sous le régime de l’apartheid. Et la similitude est assez flagrante : les Palestiniens vivent aujourd’hui une situation qui, pour beaucoup de Sud-Africains, est pire que ce qu’ils ont enduré. Ils voient un parallèle évident entre la situation imposée aux Palestiniens et celle que la majorité des non-blancs a subie en Afrique du Sud jusqu’en 1994.

Nelson Mandela lui-même a déclaré : « Notre liberté est incomplète sans la liberté des Palestiniens. » Cette déclaration illustre la convergence des luttes pour la liberté et l’égalité en Afrique du Sud et en Palestine.

Les Sud-Africains et les Palestiniens partagent ce que Naï Jena, directeur exécutif de l’Afro Middle East Center, appelle les « trois piliers de l’apartheid » : la classification de la population, la liberté de choix de lieu de résidence et de mouvement, et l’importance de la sécurité. À cela s’ajoute le vol des terres palestiniennes et l’application de lois discriminatoires. Tout comme les Sud-Africains non-blancs à l’époque de l’apartheid, les Palestiniens vivant dans les territoires occupés n’ont pas le droit à la citoyenneté israélienne. L’histoire de la Parti sud-africain et la réalité de la Palestine occupée sont inextricablement liées. Alors selon eux, plus que jamais, la cause palestinienne mérite d’être défendue.

Lire Aussi : GRÈVE AU CAMEROUN : LA CRISE S’AMPLIFIE ET S’ÉLARGIT À D’AUTRES SECTEURS

Les parallèles historiques avec la cause palestinienne

En 1948, année de la création d’Israël, le Parti national est arrivé au pouvoir en Afrique du Sud, intensifiant les discriminations raciales. Les deux pays ont entretenu des relations commerciales, militaires et sécuritaires, Israël armant le régime de l’apartheid dans sa lutte contre le communisme et ce qui était considéré comme du terrorisme à l’époque.

Il est également frappant de noter que Nelson Mandela, Prix Nobel de la Paix 1993, était considéré comme un terroriste au Royaume-Uni et aux États-Unis jusqu’en 2008. Ceci en raison de son combat contre le régime de l’apartheid. Cela met en lumière les paradoxes de la politique internationale, où des groupes palestiniens sont encore désignés comme des organisations terroristes aujourd’hui.

Appel à la fin des hostilités et au dialogue

L’Union Africaine, dont l’Afrique du Sud est membre, appelle à la fin des hostilités et au dialogue en vue de la solution des deux États coexistants côte à côte, suivant les frontières de 1967.

La solidarité sud-africaine envers les Palestiniens trouve sa justification dans l’histoire commune de l’Afrique du Sud et de la Palestine. Les parallèles historiques entre l’apartheid et l’occupation israélienne résonnent profondément dans le cœur des Sud-Africains, les incitant à soutenir sans faille la lutte pour la liberté et l’égalité en Palestine.

 

Steven Edoé Wilson

Previous

Grève au Cameroun : la crise s'amplifie et s'élargit à d'autres secteurs

Next

Côte d'Ivoire : Le Numéro trois du parti au pouvoir devient Premier ministre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]