vendredi, février 23 2024

Depuis quelques semaines, la transition soudanaise se trouve dans la tourmente. Et pour cause, les nouvelles autorités ont du mal à s’entendre. Civils et militaires s’enlisent dans une guerre de mots et d’intimidation à n’en finir. Comme si cela ne suffisait pas, la naissance d’une dissidence du FFC (Forces de la liberté et du changement), vient jeter l’huile sur le feu.

La nouvelle alliance entend compter véritablement dans le processus de transition en cours. Pour rappel, les rebelles du FFC ont joué un rôle majeur dans la chute du régime d’Omar El Béchir. Ces dissensions actuelles au sein de la transition soudanaise ont de graves répercussions sur les populations. Ces dernières subissent le plus, les conséquences fâcheuses de cette mésentente.

La transition soudanaise plombée par de nouvelles revendications

Les nouvelles tensions au sein de la transition soudanaise sont essentiellement motivées par un désir de positionnement nouveau du FFC 2. La nouvelle alliance, reste convaincue du fait que l’armée cherche à avoir ou à conserver une position dominante dans ce processus de transition. Pour preuve, les groupes armés se retrouvent minoritaire après distribution des portefeuilles au sein des autorités de transition.

Dans les manœuvres de la nouvelle alliance, la chercheuse soudanaise Kholood Khair, perçoit un désir de repositionnent hautement stratégique dans le jeu politique. Cela permettra donc, si la démarche aboutit aux deux anciens chefs rebelles de tenir tête aux militaires en cas de dérive.

Lire aussi : TRANSITION AU SOUDAN: AGGRAVATION DE LA BROUILLE ENTRE CIVILS ET MILITAIRES

Des remaniements utiles

Pour ce qui est de la suite de cette transition soudanaise, le FFC2 exige des autorités en place des remaniements. Ainsi, ils ne seront plus lésés comme ce fut le cas de par le passé. Jusque-là, les tentatives de réunification des deux factions du FFC par le Premier ministre Abdallah Hamdok se sont soldées par des échecs.

Un an, après l’accord de paix de Juba, le gouvernement soudanais est encore confronté à d’énormes défis. Malgré les avancées réalisées, la transition soudanaise a encore du plomb dans les ailes. Le marasme économique constitue un farouche amplificateur des maux de la société. Les dissensions au sein des groupes rebelles ou avec les autorités de la transition sont de sérieux freins.

Lire aussi : UNE NOUVELLE BASE NAVALE AU SOUDAN POUR LA RUSSIE

Sandrine A

Previous

Guinée : le colonel Mamadi Doumbouya s’arrache quelques épines du pied

Next

[Analyse politique] Sommet Afrique-France 2021 : Formulation abusive ou souverainisme assumé, qu’est-ce qui dérange fondamentalement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]