jeudi, avril 18 2024

Après son coup d’Etat le 5 septembre 2021 dernier, le colonel Mamadi Doumbouya tente apparemment de protéger ses arrières. Le président de la Transition guinéenne, a à travers plusieurs décrets publiés le mardi 12 octobre, procédé à certains changements clés au sein de l’armée.

Par sa décision, le colonel Mamadi Doumbouya a mis à la retraite plusieurs hommes forts de l’ancien régime d’Alpha Condé. Que sous-entend cet important remue-ménage orchestré par le colonel Mamadi Doumbouya ? Que craint-il réellement ? Tout laisse croire qu’il serait question d’une stratégie bien ficelée pour éviter toute surprise ou un coup dans le dos. Ce remaniement dans les différents corps de l’armée ainsi qu’à l’état-major a concerné au total 42 généraux.

Un placement stratégique du colonel Mamadi Doumbouya

De son remaniement, Mamadou Aliou Barry, directeur du Centre d’analyse et d’études stratégiques de Guinée, déduit un positionnement pas des moindres de certains acteurs. Il ne s’agit pas comme on pourrait le penser d’un règlement de compte avec le camp Condé encore en place au sein de la hiérarchie militaire.

Au contraire, le colonel Mamadi Doumbouya serait en train de déployer de nouvelles cartes pour les déterminants enjeux à venir. « J’ai la nette impression qu’on a mis des gens à la retraite pour pouvoir récupérer quelques hommes dans la future équipe gouvernementale », a indiqué Mamadou Aliou Barry. Ceux-ci comme l’a formulé le décret pourraient des emplois civils. En conséquence, ce serait des cadeaux déguisés à ses collaborateurs.

A lire aussi: GUINÉE: INVESTITURE DE DOUMBOUYA, LE CNRD PRÊT À RELEVER LE DÉFI

Un remaniement important

Concrètement, selon la nouvelle configuration ordonnée par Mamadi Doumbouya, le colonel Sadiba Koulibaly endosse désormais le rôle de chef d’état-major des armées. Il remplace le général Namory Traoré. Le colonel Balla Samoura, commandant de la gendarmerie de la zone spéciale de Conakry a quant à lui pris la place du général Ibrahima Baldé, auparavant haut commandant de la gendarmerie nationale.

Les autres corps de l’armée ont connu également des changements à leur tête. C’est le cas notamment au sein de l’armée de l’air, de terre et même dans la marine. Les dirigeants de ces départements et leurs adjoints ont été congédiés à la retraite.

Pour les populations, la formation d’un gouvernement de transition est largement attendue. Il en est de même pour la durée de la transition ainsi que le calendrier électoral par le colonel Mamadi Doumbouya.

A lire aussi: CHARTE DE TRANSITION EN GUINÉE : A QUAND LES ÉLECTIONS ?

El Professor

Previous

Mali : Goita se braque contre la gabegie financière

Next

Instabilité au Soudan : la transition au bord du précipice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

À la rencontre des togolais : L'Assemblée Nationale entame une tournée de consultation

À la rencontre des togolais : L’Assemblée Nationale entame une tournée de consultation

Investigateur Africain

Dans un contexte de réforme constitutionnelle majeure, l’Assemblée nationale du Togo s’engage dans une tournée nationale d’écoute et de consultation des populations. Cette démarche vise à favoriser un dialogue inclusif et à recueillir les aspirations des citoyens en vue de remodeler l’avenir politique du pays. Au cœur de cette initiative se trouve la volonté d’impliquer […]

révision constitutionnelle : Faure Gnassingbé défend l'inclusion de tous

Inclusion et dialogue : Faure Gnassingbé défend une Constitution pour tous

Investigateur Africain

Dans un geste audacieux et résolument démocratique, le Président de la République du Togo, Faure Gnassingbé a récemment appelé à un élargissement du dialogue autour de la réforme constitutionnelle en cours. Cette initiative marque un tournant dans l’approche politique du pays et suscite un vif intérêt quant à ses implications sur l’avenir démocratique du Togo. […]

La justice libère deux proches de Mohamed Bazoum

Libération inattendue au Niger : Deux proches de Mohamed Bazoum remis en liberté

Investigateur Africain

Au Niger, une décision inattendue de la justice a secoué le pays ce mardi 2 avril. La justice a ordonné la remise en liberté d’Abdourahamane Ben Hamaye, journaliste au sein de la présidence sous Mohamed Bazoum, et de Mohamed Mbarek, cousin de l’épouse de l’ancien président. Ces deux hommes étaient en garde à vue depuis […]