vendredi, mars 1 2024

Ce vendredi 01 octobre 2021, le colonel Doumbouya a officiellement pris les rênes de la Guinée en tant que président de la transition. Il a prêté serment devant la Cour suprême. La cérémonie d’investiture s’est déroulera au palais Mohamed V sous le regard des diplomates étrangers présents dans le pays et des chefs d’Etat.

Pour rappel, le dimanche 05 septembre dernier le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya et ses hommes ont pris le pouvoir par la force. L’ancien président Alpha Condé a été renversé et mis aux arrêts. Après des concertations, sous la direction du Comité Nationale du Rassemblement pour le Développement, une Charte de la Transition, a été mise à disposition. Celle-ci les organes ou institution devant aboutir à une transition réussie.

Les challenges du colonel Doumbouya

Dans son discours à la nation, le colonel Doumbouya n’a pas manqué de témoigner toute sa reconnaissance et sa profonde gratitude au peuple de Guinée tout entier. « Je mesure à sa juste valeur l’ampleur et l’immensité des charges qui me sont confiées en ma qualité de Président de la Transition, Chef de l’Etat ».

Le colonel Doumbouya a également lors de son intervention affiché sa ferme volonté de relever les grands challenges qui s’annoncent. Plus précisément, il sera question de remettre le pays sur les rails de la démocratie. Il s’agit notamment de la lutte contre la corruption, de la réconciliation nationale, de même que la refondation de l’Etat.

La réforme du système électoral et la refonte du fichier devant déboucher sur l’organisation des élections libres, crédibles et transparentes ne sont pas exclues. « Je réalise parfaitement l’ampleur des tâches qui nous attendent, mais demeure en même temps convaincu qu’avec le soutien de tous, les défis qui nous interpellent seront relevés », a affirmé le colonel Doumbouya.

Des engagements réitérés

Dans son allocution, le colonel Doumbouya a rappelé l’engagement ferme du CNRD à respecter tous les engagements nationaux et internationaux. Plus rassurant encore, le nouveau président de la transition en Guinée, rassure de ses bonnes intentions. Il promet surtout de ne pas s’accrocher au pouvoir.

« Aucun membre du CNRD et des organes de la Transition ne sera candidat aux élections à venir, et que nous n’avons nulle intention de nous accrocher au pouvoir », a indiqué le colonel Doumbouya. Les guinéens sont donc invités à œuvrer en symbiose pour jeter les bases d’une Guinée nouvelle.

« J’en appelle, à l’esprit de solidarité et de patriotisme des uns et des autres. Car, c’est lorsque nous sommes unis que nous devenons forts. Mais divisés, nos efforts risquent de se noyer dans de nouvelles contradictions qui pourraient nous conduire à l’échec », a-t-il exhorté. Quant au calendrier devant mener aux prochaines échéances électorales, aucune précision n’a été faite par le nouvel homme fort de la Guinée.

A lire aussi: CHARTE DE TRANSITION EN GUINÉE : A QUAND LES ÉLECTIONS ?

El Professor

 

Previous

Tensions Mali-France: Macron déplace le débat et dézingue Goïta et Maïga

Next

Côte d’Ivoire : tensions entre le Conseil Café-Cacao et les organisations paysannes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]