vendredi, février 23 2024

Ce vendredi 11 août 2023 a eu lieu à l’hôtel Sarakawa, un évènement d’une importance capitale. Il s’agit de l’inauguration de la centrale photovoltaïque en autoconsommation de l’hôtel. Ce projet entre dans la droite ligne du programme d’indépendance énergétique initié par le gouvernement togolais.

C’est devant un parterre de personnalités publiques, de ministres, d’hommes de médias et de différents invités qu’ont été inaugurées les nouvelles installations de l’hôtel Sarakawa. Avec cette installation, ce établissement togolais ambitionne d’assurer ses besoins en énergie, mais aussi de fournir, si possible, de l’énergie à la Compagnie Énergie Électrique du Togo (CEET).

Nécessité d’une centre solaire

Ce projet mené à bien par l’hôtel Sarakawa répond parfaitement à « la nécessité de la transition énergétique dictée par la préservation de notre environnement », comme l’a expliqué Mme BITHO Manzinèwè Nathalie, administrateur de l’hôtel. Mais aussi à la nécessité de régler le problème de « l’ascension vertigineuse des factures d’électricité » de ce complexe hôtelier, ce qui impacte lourdement ses marges bénéficiaires et restreint son épanouissement.

Lire aussi: COP 27 EN ÉGYPTE : LES PAYS RICHES, APPELÉS À ASSUMER LEURS RESPONSABILITÉS

De là est venue l’importance de mettre en œuvre « une solution novatrice, une centrale solaire photovoltaïque de 1000 Kilowatt-crête (KWC) » a précisé Mme BITHTO. Une centrale qui va fournir de l’énergie renouvelable, propre, réduisant l’empreinte carbone du pays.

Cette énergie qui tire sa force de l’abondance de la lumière solaire, incarne l’indépendance énergétique de la structure et sécurise ses approvisionnements. Aussi l’hôtel a fait appel à l’expertise de la société SABER-ABREC, dont les études approfondies de faisabilité ont porté des conclusions favorables.

Aussi, avec la bénédiction des premières autorités du Togo dont le chef de l’État, Faure Essozimna GNASSINGBÉ, la mise en œuvre de la centrale a été réalisée. C’est ce qui a abouti à la matérialisation en ce jour, de la première phase du projet couronnée par l’inauguration des 500 premiers KWC de la centrale solaire photovoltaïque. Cette révolution de l’hôtel Sarakawa conforte la politique du gouvernement togolais de lutte contre les changements climatiques à travers la promotion des énergies renouvelables.

Une nouvelle ère énergétique pour l’hôtel Sarakawa

Les études approfondies de la société SABER-ABREC ont révélé les opportunités de réduction significative des coûts de consommation électrique de l’hôtel. Ces derniers estimés à plus d’un demi-milliard par an peuvent être réduits à 350 millions par an, malgré l’extension de l’hôtel. Cette marge bénéficiaire pour l’hôtel pourra servir à d’autres investissements dans le but du développement du complexe hôtelier. Pour un investissement de 496 millions, ce sont 1224 plaques solaires qui ont été installées sur le toit de l’hôtel couvrant une superficie totale de 400m2.

Lire aussi: ASSEMBLÉES ANNUELLES DE LA BAD : AKINWUMI ADESINA INSISTE SUR LA NÉCESSITÉ DE JUSTICE CLIMATIQUE

Ces panneaux sont importés d’Allemagne et installés avec une garantie de plus de 30 ans. Leur installation a permis également de créer localement de l’emploi avec l’implication de la société togolaise Cool Solar Energy dont les techniciens ont bénéficié de la formation d’ingénieurs allemands. L’énergie électrique qui sera produite par ces panneaux pourra être consommé directement par l’hôtel et même injecté dans le réseau de la CEET qui pourra utiliser le surplus pour ses activités de fourniture de l’énergie.

Le ministre de l’environnement et des ressources forestières, M. Katari FOLI-BAZI, présent à l’inauguration, voit dans ces nouvelles infrastructures « bien plus qu’une simple installation électrique ». « Elle incarne une vision, celle du Chef de l’État pour un Togo plus respectueux de l’environnement et plus soucieux du bien-être des générations à venir », a-t-il indiqué. Quant au ministre de la culture et du tourisme qui s’est fait représenter, l’adoption de cette « technologie propre et renouvelable » est un message fort envoyé par l’hôtel Sarakawa en faveur de la lutte contre le changement climatique et la réduction des émission de gaz à effet de serre. Cette énergie est également adaptée à l’industrie du tourisme.

La Rédaction

Previous

Instabilité politique : Voici les véritables racines du mal au Niger

Next

Togo : L’opposition et ses sempiternels regroupements contre-productifs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]