mercredi, mai 29 2024

Une affaire de trafic international de cocaïne en Côte d’Ivoire vient de connaître son dénouement avec des verdicts sévères prononcés à l’encontre de plusieurs accusés. Ce 7 mai 2024, le Pôle pénal économique d’Abidjan a rendu son jugement, condamnant 13 individus à la peine maximale de 10 ans de prison. Un coup de filet majeur dans le trafic de cocaïne dans le pays d’Alassane Ouattara.

Parmi eux figurent des acteurs clés du réseau, dont un narcotrafiquant espagnol et son complice colombien. Retour sur cette affaire d’envergure qui a secoué le pays et exposé quelques rouages complexes du trafic de drogue en Afrique de l’Ouest.

Les dessous d’un trafic international de cocaïne

L’affaire a éclaté au grand jour après des mois d’enquête et de surveillance discrète des autorités ivoiriennes. Le Pôle pénal économique d’Abidjan a été le théâtre de trois mois d’audiences tendues, révélant au grand public les détails choquants d’un réseau de trafic international de cocaïne opérant depuis la ville portuaire de San Pedro, au sud-ouest du pays.

Les 19 accusés, dont des personnalités locales influentes et des membres des forces de l’ordre, ont dû répondre d’accusations de trafic de drogue et d’association de malfaiteurs. Parmi les protagonistes de cette affaire, le cerveau du réseau, l’espagnol Miguel Devesa, et son bras droit colombien, Gustavo Valencia Sepulveda, ont été reconnus coupables des chefs d’accusation qui pesaient contre eux.

Leur condamnation à la peine maximale de 10 ans de prison envoie un message fort aux réseaux de narcotrafic opérant en Afrique de l’Ouest, démontrant la détermination des autorités ivoiriennes à lutter contre ce fléau.

Lire Aussi : SCANDALE DES DÉGUERPIS À BORIBANA : LA COLÈRE GRONDE À ABIDJAN

Des sanctions exemplaires : l’État ivoirien en quête de justice

La sévérité des peines prononcées par le tribunal témoigne de la volonté de l’État ivoirien de mettre un terme aux activités criminelles liées au trafic de drogue sur son territoire. Outre les peines de prison, des amendes conséquentes ont été infligées aux accusés, avec Miguel Devesa se voyant contraint de verser la somme record de 60 milliards de francs CFA à l’État ivoirien.

Cette décision marque une victoire significative dans la lutte contre le crime organisé et envoie un signal fort aux trafiquants de drogue et à leurs complices.

En dépit des résultats positifs de ce procès, la bataille contre le trafic de cocaïne en Côte d’Ivoire est loin d’être terminée. Les autorités ivoiriennes restent vigilantes et déterminées à poursuivre leur action pour démanteler les réseaux de narcotrafic et assurer la sécurité et la stabilité du pays.

 

Sandrine A.

Previous

Scandale des déguerpis à Boribana : la colère gronde à Abidjan

Next

Niger : « C'est bien lui le commanditaire du putsch », lâche cette dame

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Oligui Nguema à Paris : un nouvel élan pour le partenariat Franco-Gabonais ?

Oligui Nguema à Paris : un nouvel élan pour le partenariat Franco-Gabonais ?

Investigateur Africain

Le président de transition du Gabon, Brice Clotaire Oligui Nguema, a entamé ce mardi 28 mai une visite de travail de cinq jours en France. Ce séjour, qui s’articule autour de trois volets – économique, politique et mémoriel – vise à renforcer et relancer le partenariat bilatéral entre Libreville et Paris. La visite du président […]

Bassirou Diomaye Faye attendu en visite au Togo ?

Diplomatie Ouest-Africaine : Le Togo, prochaine destination de Faye ?

Investigateur Africain

Le nouveau président sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, élu en mars dernier, effectuera une visite officielle à Ouagadougou ce jeudi 30 mai. Cette visite, qualifiée d’« amitié et de travail », marque une étape significative dans la politique extérieure du Sénégal vis-à-vis de ses voisins de l’Alliance des Etats du Sahel (AES). Le déplacement de M. […]

Les OPUIS AWARDS 2024 : Une première édition réussie au Burkina Faso

Les OPUIS Awards 2024 : Une première édition réussie au Burkina Faso

Investigateur Africain

Le 25 mai 2024, Ouagadougou a été le théâtre d’un événement mémorable : la première édition des OPUIS AWARDS. Organisée par l’Observatoire Panafricain pour l’Unité, l’Intégration et la Souveraineté (OPUIS), cette cérémonie a célébré l’excellence et l’engagement des leaders burkinabés dans divers domaines. Il s’agit notamment de l’éducation, la culture, l’environnement et la justice sociale. […]