vendredi, avril 19 2024

La scène politique tchadienne est agitée suite à l’annonce de la candidature de Mahamat Idriss Déby à l’élection présidentielle du 6 mai prochain. Cette décision, bien que prévisible pour certains, constitue un revirement surprenant par rapport à l’engagement initial de Déby de rendre le pouvoir aux civils à l’issue des élections.

Cette promesse non tenue suscite une vague de réactions mitigées, alimentant les critiques de l’opposition. Pour de nombreux observateurs politiques, la déclaration de candidature de Mahamat Idriss Déby n’est pas une surprise, mais plutôt une confirmation de ce qui était pressenti depuis le début de la transition. L’opposition, quant à elle, dénonce vivement cette volte-face, qualifiant la promesse de départ de Déby de « leurre ».

La déception de l’opposition face à une promesse non tenue de Mahamat Idriss Déby

Pour Neatobei Bidi Valentin, membre du Groupe de concertation des acteurs politiques, la décision de Déby de se présenter à la présidentielle confirme ses suspicions quant à ses véritables intentions. Il souligne le non-respect de la parole donnée, mettant en lumière le sentiment de trahison ressenti par une partie de la population tchadienne.

Certains membres de l’opposition estiment que l’Union africaine a été « grugée » par Mahamat Déby, qui avait pourtant promis de respecter les résolutions du dialogue national et les recommandations de l’UA de ne pas participer à l’élection présidentielle. Cette désillusion face au non-respect des engagements politiques souligne les défis auxquels est confrontée la transition politique au Tchad. Une démarche compromettant ainsi la crédibilité des institutions nationales et internationales.

Lire Aussi : RAGE OUVRIÈRE : LES SYNDICATS TCHADIENS DÉFIENT LE GOUVERNEMENT

Les arguments en faveur de la candidature de Déby

Malgré les critiques, les partisans de Mahamat Idriss Déby défendent sa candidature. Ils mettent en avant sa gestion de la transition et le respect des procédures constitutionnelles. François Ndjékombé, représentant de l’Union sacrée pour la république, souligne que Déby a su mener la transition de manière efficace, conformément aux résolutions du dialogue national. Il insiste sur le caractère souverain de la décision prise par les Tchadiens lors du dialogue national inclusif, rejetant ainsi les critiques de l’opposition.

Ndjékombé appelle également l’Union Africaine à soutenir le retour à l’ordre constitutionnel au Tchad, arguant que les barrières quant à la candidature des dirigeants de la transition ont été levées lors du dialogue national. Mahamat Idriss Déby bénéficie aussi du soutien du parti de son père, le MPS, ainsi que d’une coalition regroupant un nombre impressionnant de partis politiques et d’organisations de la société civile.

Malgré les controverses, sa candidature semble désormais inévitable, alors que le dépôt des candidatures débute dans les prochains jours.

 

Tony A.

Previous

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Next

Le Sénégal face à l'ambiguïté de Macky Sall : Quel avenir politique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

DIETRICH Thomas Pierre déclaré coupable du délit d’entrée illégale sur le territoire togolais

DIETRICH Thomas Pierre déclaré coupable du délit d’entrée illégale sur le territoire togolais

Investigateur Africain

Suite à l’expulsion du français DIETRICH Thomas Pierre du sol togolais, le procureur de la République a tenu à faire des éclaircissements sur la situation. Les explications ont donc été données via un communiqué paru le 18 avril 2024. DIETRICH Thomas Pierre, un imposteur COMMUNIQUE DU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE Le 03 avril 2024, monsieur […]

Va-t-on vers l’adoption définitive de la nouvelle constitution au Togo avant le 29 avril prochain ?

Va-t-on vers l’adoption définitive de la nouvelle constitution au Togo avant le 29 avril prochain ?

Rédaction

Après de larges consultations menées par les députés togolais avec toutes les parties prenantes de la vie nationale, le pays se tient au seuil d’un moment historique. Celui de redéfinir les fondements de son gouvernement et de sa société après relecture du nouveau projet de constitution. Le Togo va-t-il finalement passer d’un régime fort présidentiel […]

À la rencontre des togolais : L'Assemblée Nationale entame une tournée de consultation

À la rencontre des togolais : L’Assemblée Nationale entame une tournée de consultation

Investigateur Africain

Dans un contexte de réforme constitutionnelle majeure, l’Assemblée nationale du Togo s’engage dans une tournée nationale d’écoute et de consultation des populations. Cette démarche vise à favoriser un dialogue inclusif et à recueillir les aspirations des citoyens en vue de remodeler l’avenir politique du pays. Au cœur de cette initiative se trouve la volonté d’impliquer […]