lundi, juillet 22 2024

Que ce soit en Somalie, en Éthiopie ou au Kenya, les enfants vivants dans la région de la corne de l’Afrique sont encore aux premières loges du drame. Ils sont menacés par une malnutrition aiguë sévère, dont les conséquences seront une fois de plus virulentes. Pour mieux y faire face, l’UNICEF lance donc une grande alerte.

Selon les dernières données de cette organisation internationale, en seulement cinq mois, le nombre d’enfants souffrant de malnutrition aurait sérieusement doublé. Les chiffres sont passés de 10 millions en juillet, à environ 20,2 millions d’enfants touchés désormais.

Une malnutrition due à plusieurs facteurs

D’après l’UNICEF, cette malnutrition serait surtout provoquée par les effets drastiques du changement climatique. S’en suit également les conflits auxquels s’ajoutent des pénuries de céréales qui ravagent la région. L’inflation mondiale n’est pas du reste. Pour ces enfants de la corne d’Afrique, il s’agit de la sécheresse la plus importante jamais enregistrée au cours des deux dernières générations.

« L’insécurité liée à l’eau a plus que doublé et près de 24 millions de personnes sont désormais confrontées à de graves pénuries d’eau ; Environ 2,7 millions d’enfants ne sont pas scolarisés à cause de la sécheresse, et on estime que 4 millions d’enfants supplémentaires risquent d’abandonner l’école », déplore l’UNICEF.

« L’aide humanitaire doit se poursuivre pour sauver des vies et renforcer la résilience du nombre effarant d’enfants et de familles qui se retrouvent acculés, meurent de faim et de maladies et se voient forcés de quitter leurs terres à la recherche de nourriture, d’eau et de pâturages pour leur bétail », a déclaré Lieke van de Wiel, directrice régionale adjointe de l’UNICEF pour l’Afrique orientale et australe.

Lire aussi : CRISE ALIMENTAIRE EN AFRIQUE : LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE SE MOBILISE

Fournir une aide vitale aux enfants et à leurs familles

Pour contrer cette malnutrition et préserver ainsi la vie de milliers d’enfants, une aide conséquente d’un montant de 759 millions de dollars, sera nécessaire. Un montant supplémentaire de 690 millions de dollars sera également requis pour soutenir les investissements à long terme afin d’aider les enfants et leurs familles à se rétablir et à s’adapter au changement climatique.

« Nous avons besoin d’un effort mondial pour mobiliser des ressources de toute urgence afin d’atténuer la gravité des dommages dévastateurs supplémentaires et irréversibles que pourraient connaître les enfants de la Corne de l’Afrique. Nous devons agir maintenant pour sauver la vie des enfants, préserver leur dignité et protéger leur avenir », a exprimé Lieke van de Wiel.

 

El Professor

Previous

Togo : des remaniements au sein de l'armée

Next

Pollution environnementale : la compagnie pétrolière Shell condamnée à indemniser des fermiers nigérians

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Investigateur Africain

Avec la visite d’une forte délégation turque à Niamey le mercredi 17 juillet 2024, le Niger et la Turquie ont montré leur volonté de renforcer leurs relations bilatérales. Cette délégation, comprenant des ministres des Affaires étrangères, de la Défense, de l’Énergie et du Renseignement, a rencontré le chef du Conseil National pour le Salut du […]

dozos : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Scandale au Mali : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Investigateur Africain

Des pratiques dozos dans l’armée malienne ? Depuis le mardi 16 juillet 2024, une vidéo perturbante fait le tour des réseaux sociaux au Mali. On y voit un homme en uniforme militaire malien, arborant clairement les insignes des Forces armées maliennes (Fama), en train d’éventrer un cadavre pour en extraire et manger le foie. Les […]

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Investigateur Africain

Une semaine après avoir dissous son gouvernement, le président Ruto William du Kenya se retrouve dans une impasse politique croissante alors qu’il peine à former un nouveau cabinet ministériel. Malgré ses promesses d’un gouvernement élargi et d’un dialogue national inclusif, peu de volontaires se manifestent pour collaborer avec son administration intérimaire. Chris Kinyanjui, secrétaire général […]