lundi, février 26 2024

Après plus de treize ans de bataille judiciaire, les communautés du delta du Niger remportent une nouvelle victoire. Elles vont bénéficier d’une indemnisation de la part du géant pétrolier Shell accusé de pollution environnementale dans la région pétrolière du Delta (sud).

Pour rappel en 2008, des fermiers nigérians du delta du Niger victimes de fuites de pétrole ont assigné la compagnie pétrolière anglo-néerlandaise Shell en justice. Ils reprochent à la compagnie des fuites de pétrole et des marées noires qui ont pollué les sols et les rivières entre 2004 et 2007.

Lire Aussi :  NIGÉRIA : UN CONTRÔLEUR GÉNÉRAL DES FINANCES PUBLIQUES, DÉTOURNE PRÈS DE 184 MILLIONS D’EUROS

Shell responsable de la pollution

Suite à un accord signé avec la branche néerlandaise de l’ONG « Les amis de la terre » qui a épaulé les plaignants, Shell va verser 15 millions d’euros aux communautés concernées. Cette indemnisation devrait permettre aux populations de ces localités de compenser d’une certaine manière les pertes subies. C’est à dire une privation de subsistance en raison des sols et les cours d’eau pollués dans trois villages de la région du Delta.

Pour se dédouaner de cette pollution environnementale, la multinationale avait pointé la responsabilité de présumés saboteurs. Mais le tribunal pour sa part a estimé qu’il s’agissait d’un défaut d’entretien des oléoducs. Cette négligence est à l’origine des pollutions et non des actes malveillants. Alors depuis 2021 Shell a été obligée par la justice d’installer des détecteurs de fuite sur ses oléoducs.

Quand bien même aujourd’hui, les principaux plaignants dans cette affaire sont décédés, cette victoire judiciaire contre une filiale de Shell, troisième plus grande compagnie pétrolière mondiale symbolise beaucoup. Elle va pousser désormais les grandes compagnies, les multinationales, à faire attention et à surtout agir de façon plus responsable.

 

El Professor

Previous

Malnutrition sévère : les enfants de la Corne de l'Afrique gravement touchés

Next

Bonne gouvernance et leadership féminin en Afrique : Dr Sandra Ablamba Johnson, honorée avec deux prix spéciaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]

Mouvement de grève en Guinée : Les travailleurs se dressent contre l'injustice

Mobilisation en Guinée : Les travailleurs se dressent contre l’oppression et l’injustice

Rédaction

En Guinée, un mouvement de protestation d’envergure nationale a été déclenché par les 13 centrales syndicales du pays. Ces dernières appellent à une grève générale et illimitée à partir du lundi 26 février. Cette mobilisation vise à dénoncer la flambée des prix des denrées de première nécessité et à exiger la levée de la censure […]

KOUDOUGOU : LA SOUVERAINETE DES RESSOURCES NATURELLES AU CŒUR DES ATELIERS SANKARISTES

KOUDOUGOU : LA SOUVERAINETE DES RESSOURCES NATURELLES AU CŒUR DU PREMIER ATELIER SANKARISTE

Rédaction

La « cité du cavalier rouge » a abrité le samedi 24 février 2024, le premier des Ateliers Sankaristes. Il a rassemblé les acteurs de la société civile, les journalistes, la jeunesse composée en majorité des étudiants de l’Université Norbert ZONGO de Koudougou. Le discours d’ouverture de l’étape 1 des Ateliers Sankaristes a été prononcé […]