mardi, juin 25 2024

Au Tchad, une situation de crise se profile alors que les magistrats du pays sont en grève et refusent catégoriquement d’être réquisitionnés par les autorités. Ils réclament notamment de meilleures conditions de travail et une véritable indépendance du pouvoir judiciaire. Cette situation tendue met en évidence les profonds désaccords entre les magistrats grévistes et le gouvernement, créant ainsi des perturbations majeures dans le système judiciaire du pays.

Alors que les négociations restent au point mort, les magistrats grévistes demeurent fermes dans leur position, défiant toute tentative de réquisition. Cette impasse soulève des préoccupations quant à l’état de l’indépendance judiciaire et met en évidence les tensions persistantes entre le pouvoir exécutif et le système judiciaire au Tchad.

Des magistrats grévistes tenaces

Face à cette grève qui perdure, le 10 juillet dernier, le ministre de la Justice a émis un arrêté ordonnant la réquisition des magistrats afin d’assurer la continuité du service. Cependant, cette décision a été rejetée par les magistrats grévistes qui ont catégoriquement refusé de se plier à cette réquisition, comme le souligne Abdoulaye Bono Kono, vice-président du syndicat des magistrats.

Lire Aussi : GRÈVE ILLIMITÉE : LES MAGISTRATS TCHADIENS PASSENT À LA VITESSE SUPÉRIEURE

« Nous avons boudé cet arrêté parce que nous ne sommes pas allés en grève par de gaieté de cœur. Nous ne sommes pas allés en grève pour aller en grève ». Il déplore surtout le fait que cet arrêté est incorrect, vicieux, entaché d’erreurs, et qu’il fallait plutôt penser à réquisitionner des magistrats nommément.

« Aujourd’hui, ils se contentent de réquisitionner les magistrats alors que les dispositions de l’article 37 de l’ordonnance 7, portant sur l’organisation du fonctionnement du corps de la magistrature, disent clairement que les magistrats ne peuvent, en-dehors de leurs fonctions, être requis pour d’autres services que le service militaire », a-t-il expliqué.

 

Sandrine A.

Previous

Divertissements : Les jeux de la Francophonie à Kinshasa, en exclusivité sur New World TV

Next

Confiscation du pouvoir en Guinée : « Nous ne laisserons pas faire le CNRD », prévient Foniké Menguè

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Contrôle des prix au Sénégal : Une mesure cruciale pour assurer l'impact des baisses tarifaires

Contrôle des prix au Sénégal : Une mesure cruciale pour assurer l’impact des baisses tarifaires

Investigateur Africain

Le Sénégal a récemment annoncé des mesures visant à réduire les prix des produits de consommation courante tels que le riz, l’huile et le pain, en réponse aux préoccupations croissantes concernant le coût de la vie. Cette décision, prise le 13 juin 2024, intervient dans un contexte où de nombreux ménages sénégalais ressentent une pression […]

Enlèvement au Niger : Le FPJ exige la libération de Bazoum en échange du Préfet de Bilma

Enlèvement au Niger : Le FPJ exige la libération de Bazoum en échange du Préfet de Bilma

Investigateur Africain

Alors que la junte nigérienne avait confirmé l’enlèvement vendredi 21 juin du préfet de Bilma et de sa délégation, cette même attaque a été revendiquée samedi 22 juin par le Front patriotique pour la justice (FPJ). Ce groupe politico-militaire, dont c’est la première action connue, diffère du Front patriotique pour la libération (FPL), qui a […]

Bangui : Les habitants terrifiés par les vols et assassinats

Insécurité à Bangui : Les habitants terrifiés par les vols et assassinats

Investigateur Africain

En Centrafrique, la capitale Bangui est en proie à une vague de vols à main armée et d’assassinats, plongeant ses habitants dans l’anxiété et l’inquiétude. Les quartiers sud et est de la ville sont particulièrement touchés, avec des incidents violents devenus monnaie courante. Les habitants appellent les autorités à renforcer la sécurité pour endiguer cette […]