samedi, février 24 2024

Dans le nord-ouest de la Tunisie, les effets du changement climatique ne cessent de se faire ressentir atrocement. Cela pousse les agriculteurs de la région du Kef à s’adapter et à trouver des solutions originales afin de survivre. Contre la sécheresse l’agroforesterie s’impose comme une solution aux multiples avantages.

Cette année, alors que le thermomètre a frôlé les 50°C pendant plusieurs semaines, la récolte des céréales a baissé de plus de moitié d’après les syndicats agricoles. Ce qui traduit un accroissement de l’impact de la sécheresse qui se fait de plus en plus longue d’année en année dans les zones agricoles du nord-ouest en Tunisie. Mais les agriculteurs peuvent désormais compter sur le soutien du Collectif d’acteurs pour la plantation et la transition environnementale (CAPTE Tunisie). Ladite association les aide à renouer avec l’agroforesterie.

L’agroforesterie, une opportunité

« Avant, c’était vraiment mieux. Tout poussait ici quelle que soit la plante. Maintenant, tout est difficile. Il n’y a pas de pluie et quand il pleut, c’est sur une trop courte durée. Cette année, nous avons passé des mois sans une goutte d’eau et ça se ressent tout de suite. On a pratiquement perdu entre 30 000 et 40 000 dinars faute d’une bonne récolte en blé », s’est plainte Khadija, une agricultrice de 73 ans.

Lire Aussi : CRISE DU PAIN EN TUNISIE : QUAND LES BOULANGERIES RÉVÈLENT LES TENSIONS ÉCONOMIQUES

Mais avec l’appui non négligeable de CAPTE, la situation est mieux gérable grâce à l’agroforesterie. « J’ai mis un peu de tout : des oliviers, des amandiers, des noisetiers et des poiriers. Et je m’en occupe bien, l’association m’a montré comment », a exprimé l’agricultrice. Depuis 2017 dans les gouvernorats du nord de la Tunisie, plus d’une cinquantaine d’agriculteurs partenaires ont été aidés par l’association CAPTE Tunisie.

Rappelons-le, l’agroforesterie, est une agriculture basée autour de l’arbre qui permet de planter certaines espèces résiliantes à la chaleur et d’améliorer la rétention d’eau dans les sols. « L’agroforesterie, c’est continuer l’agriculture vivrière qu’ils ont en grande culture, mais avec la réintroduction des arbres, ce qui va permettre de ramener une tempérance climatique et limiter quand il y a trop de sécheresse et favoriser le cycle de l’eau tout en apportant un revenu complémentaire avec les bénéfices des fruits et des arbres », a expliqué Édouard Jean, co-fondateur de CAPTE.

 

Tony A.

Previous

Concours : Cette police recrute pour améliorer son efficacité et son prestige

Next

Instabilité au Niger : Entre cacophonie et enjeux internationaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]