lundi, juin 24 2024

Situé dans l’océan Indien, l’archipel des Comores, est en pleine transformation pour renforcer son appareil sécuritaire. Consciente de l’importance de disposer d’une police comorienne compétente et respectée, l’administration a entrepris des mesures audacieuses visant à rehausser le niveau et la réputation de ses forces de l’ordre.

Face aux défis sécuritaires et à l’aspiration à une meilleure image nationale, la police comorienne a initié un processus de recrutement intensif. Cette décision stratégique marque une étape significative dans les efforts du pays pour consolider la stabilité interne, promouvoir la confiance des citoyens et renforcer sa position sur la scène internationale.

Une police comorienne plus compétente et fiable

Pour atteindre l’excellence, la direction générale de la police et de la sûreté nationale prévoit le recrutement de 200 agents. Le concours de recrutement de ces nouveaux agents de la police comorienne a débuté effectivement ce mercredi 16 août 2023 et s’étendra jusqu’au 24 août. La sélection des nouveaux agents de la police se fera en deux phases : une épreuve sportive et une autre écrite de culture générale, réalisées dans les trois îles.

Lire Aussi : ÉLECTIONS COUPLÉES AU GABON : L’OPPOSITION A-T-ELLE UNE CHANCE FACE AU PRÉSIDENT BONGO ?

« Un nombre important d’agents ne répondent pas aux qualifications requises », a fait savoir l’ancien directeur général de la police nationale des Comores. Il déplore notamment le fait que la police soit plombée par des profils hétérogènes et des compétences inadaptées. De ce fait, il est important à présent que la police comorienne se donne les moyens de briller en se dotant d’une police d’élite.

La démarche initiée par la police comorienne vise à combler la défaillance du corps actuel et à surtout restaurer sa crédibilité et sa réputation. Car depuis 20 ans, il n’y jamais eu de recrutement dans le respect de la loi. Ce qui a eu pour conséquence, un corps policier « aux profils et compétences disparates », entrainant naturellement un profond déséquilibre dans la bonne exécution des missions et défis qui sont les siens.

 

Tony A.

Previous

Élections couplées au Gabon : l’opposition a-t-elle une chance face au président Bongo ?

Next

Transition écologique en Tunisie : l’agroforesterie au centre des écosystèmes agricoles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Ramaphosa promet une nouvelle ère en Afrique du Sud

Afrique du Sud : le président Ramaphosa promet une nouvelle ère

Investigateur Africain

Le mercredi 19 juin dernier, la cérémonie d’investiture du président Cyril Ramaphosa a marqué le début de son second mandat à la tête de l’Afrique du Sud. Depuis les emblématiques bâtiments de l’Union Buildings à Pretoria, le président a prêté serment devant un parterre d’officiels et de militants, promettant une nouvelle ère de gouvernance. Cyril […]

Explosion dévastatrice à N'djamena : La population en colère exige des réponses

Explosion dévastatrice à Ndjamena : La population en colère exige des réponses

Investigateur Africain

Le ciel de N’djamena s’est embrasé mardi soir, le 18 juin, aux alentours de 22h30 heure locale, lorsqu’un incendie d’origine inconnue a éclaté dans un dépôt de munitions proche du centre-ville. Cette explosion tragique a fait 9 morts et 46 blessés, selon les autorités gouvernementales. Le président Mahamat Idriss Deby a rapidement réagi en promettant […]

Tiaret en Algérie face à une grande pénurie d'eau

Algérie : Les habitants de Tiaret se révoltent face aux pénuries d’eau

Investigateur Africain

La région de Tiaret, située dans le nord de l’Algérie, est en proie à une crise de l’eau sans précédent. Depuis des mois, une sécheresse prolongée prive ses habitants d’eau potable, suscitant une vague de mécontentement et de manifestations. Alors que le président Abdelmadjid Tebboune avait promis des solutions avant l’Aïd el-Kébir, la population dénonce […]