lundi, juillet 22 2024

Au Gabon, les élections couplées s’approchent à pas rapides et les populations sont en ce moment sous le flot de séduction des partis politiques. Mais au centre de l’attention se trouve une question incontournable : l’opposition détient-elle une chance réelle de faire vaciller le président en exercice, Ali Bongo, de son piédestal politique ? Est-ce le temps du changement tant espéré au sommet de l’État ?

Alors que le Gabon se prépare à choisir à la fois ses représentants locaux et nationaux, l’incertitude plane quant à la capacité de l’opposition à se rassembler, à mobiliser les électeurs et à défier la machine politique bien établie du parti au pouvoir. Cette analyse explorera les dynamiques complexes qui façonnent cette bataille électorale imminente et examinera les facteurs clés qui pourraient influencer le résultat, en sondant les aspirations démocratiques du peuple gabonais et les réalités du pouvoir politique en jeu.

Un scrutin de toutes les chances

D’après plusieurs observateurs de l’arène politique gabonaise, le pays n’a grandement pas changé depuis l’arrivée au pouvoir du président Ali Bongo en 2009. Au contraire, les choses sont plutôt restées statiques. L’espoir d’une transformation véritable du pays qu’il représentait pour les populations, n’a été au final que grande déception. Par conséquent, il serait bien d’essayer d’autres alternatives.

La vie extrêmement chère au Gabon, les problèmes au niveau des infrastructures, l’inefficacité du système de santé après quatorze ans au pouvoir illustre cet état de fait. Alors ces élections couplées, pourraient être une excellente opportunité pour l’opposition gabonaise de se démarquer. Aussi dans cette quête du changement à travers ces élections couplées, le fait pour l’opposition d’avoir des membres qui sont pour la plupart des anciens du PDG, n’est plus un problème pour incarner l’alternance et le changement.

« Il n’y a jamais de certitudes, mais je crois que l’opposition a naturellement toutes ses chances. Déjà, parce que l’opposition n’a pas un bilan à défendre. Ensuite, parce qu’il y a quand même une certaine soif de changements, surtout que nous sommes à la veille du troisième mandat, en quelque sorte, du président Ali Bongo », Télesphore Ondo, professeur de droit public à l’université Omar Bongo.

Lire Aussi : GABON : DÉCRYPTAGE DES COULISSES DE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE À LIBREVILLE

Des élections couplées difficiles

Avec une longueur d’avance déjà prise par le PDG, parti au pouvoir durant cette campagne électorale, un large boulevard se crée pour sa victoire aux prochaines élections couplées. Car jusqu’à présent l’opposition n’a pas encore son candidat unique pour ces élections couplées au Gabon. Ce qui pourrait sous-entendre certainement des problèmes d’ego persistants au niveau du camp de l’opposition.

« En tardant davantage, le candidat sortant qui est actuellement sur le terrain est en train de faire un travail extrêmement important, et ça risque de pénaliser sérieusement l’opposition », déplore Télesphore Ondo.

« L’opposition a cette difficulté de prendre des décisions au bon moment. La campagne électorale a commencé, jusqu’à ce jour, l’opposition n’arrive toujours pas à trouver de candidat unique. Mais en réalité, la difficulté est due au fait qu’en choisissant un candidat unique, les partis politiques qui souhaitent présenter des candidats aux autres élections risquent d’être pénalisés avec le système du bulletin unique », a-t-il expliqué.

 

Tony A.

Previous

Économie : presque tous les indicateurs sont au vert grâce aux réformes

Next

Concours : Cette police recrute pour améliorer son efficacité et son prestige

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Investigateur Africain

Avec la visite d’une forte délégation turque à Niamey le mercredi 17 juillet 2024, le Niger et la Turquie ont montré leur volonté de renforcer leurs relations bilatérales. Cette délégation, comprenant des ministres des Affaires étrangères, de la Défense, de l’Énergie et du Renseignement, a rencontré le chef du Conseil National pour le Salut du […]

dozos : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Scandale au Mali : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Investigateur Africain

Des pratiques dozos dans l’armée malienne ? Depuis le mardi 16 juillet 2024, une vidéo perturbante fait le tour des réseaux sociaux au Mali. On y voit un homme en uniforme militaire malien, arborant clairement les insignes des Forces armées maliennes (Fama), en train d’éventrer un cadavre pour en extraire et manger le foie. Les […]

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Investigateur Africain

Une semaine après avoir dissous son gouvernement, le président Ruto William du Kenya se retrouve dans une impasse politique croissante alors qu’il peine à former un nouveau cabinet ministériel. Malgré ses promesses d’un gouvernement élargi et d’un dialogue national inclusif, peu de volontaires se manifestent pour collaborer avec son administration intérimaire. Chris Kinyanjui, secrétaire général […]