dimanche, juillet 21 2024

A quelques mois des élections générales au Gabon, les préparatifs vont bon train. Toutefois, l’opposition (Le Congrès de l’opposition républicaine et patriotique « CORP »), pour sa part estime que certains points cruciaux devraient être améliorés avant la date fatidique. Alors des demandes spécifiques ont été adressées au Centre gabonais des élections, l’instance en charge de l’organisation des scrutins.

Cette dernière a même été renouvelée, en février dernier. Aussi pour éviter des décalages entre les scrutins, une nouvelle constitution a été adoptée en Congrès à Libreville le jeudi 6 avril 2023. Celle-ci résulte surtout d’une concertation politique entre la majorité et l’opposition. Au Gabon cette année, trois scrutins sont prévus. Il s’agit notamment d’une élection présidentielle, des législatives et des élections locales.

Lire Sur :  ELECTIONS GÉNÉRALES AU GABON : UNE NOUVELLE CONSTITUTION ADOPTÉE

Un équilibre dans toutes les branches de la CGE, selon le CORP

Afin de rompre avec les pratiques du passé, la coalition d’opposants attend beaucoup de la CGE. Reçue par le nouveau président du CGE, le CORP a martelé l’idée d’un équilibre à tous les niveaux lors des prochaines échéances électorales. Car très souvent on assiste à une domination du parti au pouvoir. Par conséquent, un vent du changement devrait souffler en la matière.

« L’expérience passée nous prouve que la majorité s’est toujours taillée la part du lion mais vous comprendrez aisément ce qu’il pourrait y avoir comme danger. Comme toujours, la démocratie va bégayer et la crédibilité aussi sera mise en jeu. Mais nous faisons confiance à l’équipe actuelle, notamment à son président, pour sa probité morale et intellectuelle », a fait savoir Claymartial Obame, porte-parole du CORP.

Et d’expliquer, « parce qu’il a été observé que, dans toutes les commissions électorales, locales, départementales et communales, c’est le PDG [Parti démocratique gabonais, NDLR] qui s’en tire à bon compte, nous avons dit qu’il faudrait maintenant que toutes les parties prenantes soient représentées équitablement, qu’une fois que ce sera attribué, que cela reflète la physionomie républicaine démocratique de notre pays ».

 

La Redaction

Previous

Présidentielle 2024 au Sénégal : Idrissa Seck sera candidat

Next

Pénurie de carburant à Bangui : voici ce que font les vendeurs à la sauvette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Investigateur Africain

Avec la visite d’une forte délégation turque à Niamey le mercredi 17 juillet 2024, le Niger et la Turquie ont montré leur volonté de renforcer leurs relations bilatérales. Cette délégation, comprenant des ministres des Affaires étrangères, de la Défense, de l’Énergie et du Renseignement, a rencontré le chef du Conseil National pour le Salut du […]

dozos : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Scandale au Mali : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Investigateur Africain

Des pratiques dozos dans l’armée malienne ? Depuis le mardi 16 juillet 2024, une vidéo perturbante fait le tour des réseaux sociaux au Mali. On y voit un homme en uniforme militaire malien, arborant clairement les insignes des Forces armées maliennes (Fama), en train d’éventrer un cadavre pour en extraire et manger le foie. Les […]

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Investigateur Africain

Une semaine après avoir dissous son gouvernement, le président Ruto William du Kenya se retrouve dans une impasse politique croissante alors qu’il peine à former un nouveau cabinet ministériel. Malgré ses promesses d’un gouvernement élargi et d’un dialogue national inclusif, peu de volontaires se manifestent pour collaborer avec son administration intérimaire. Chris Kinyanjui, secrétaire général […]