vendredi, février 23 2024

A quelques mois des élections générales au Gabon, les préparatifs vont bon train. Toutefois, l’opposition (Le Congrès de l’opposition républicaine et patriotique « CORP »), pour sa part estime que certains points cruciaux devraient être améliorés avant la date fatidique. Alors des demandes spécifiques ont été adressées au Centre gabonais des élections, l’instance en charge de l’organisation des scrutins.

Cette dernière a même été renouvelée, en février dernier. Aussi pour éviter des décalages entre les scrutins, une nouvelle constitution a été adoptée en Congrès à Libreville le jeudi 6 avril 2023. Celle-ci résulte surtout d’une concertation politique entre la majorité et l’opposition. Au Gabon cette année, trois scrutins sont prévus. Il s’agit notamment d’une élection présidentielle, des législatives et des élections locales.

Lire Sur :  ELECTIONS GÉNÉRALES AU GABON : UNE NOUVELLE CONSTITUTION ADOPTÉE

Un équilibre dans toutes les branches de la CGE, selon le CORP

Afin de rompre avec les pratiques du passé, la coalition d’opposants attend beaucoup de la CGE. Reçue par le nouveau président du CGE, le CORP a martelé l’idée d’un équilibre à tous les niveaux lors des prochaines échéances électorales. Car très souvent on assiste à une domination du parti au pouvoir. Par conséquent, un vent du changement devrait souffler en la matière.

« L’expérience passée nous prouve que la majorité s’est toujours taillée la part du lion mais vous comprendrez aisément ce qu’il pourrait y avoir comme danger. Comme toujours, la démocratie va bégayer et la crédibilité aussi sera mise en jeu. Mais nous faisons confiance à l’équipe actuelle, notamment à son président, pour sa probité morale et intellectuelle », a fait savoir Claymartial Obame, porte-parole du CORP.

Et d’expliquer, « parce qu’il a été observé que, dans toutes les commissions électorales, locales, départementales et communales, c’est le PDG [Parti démocratique gabonais, NDLR] qui s’en tire à bon compte, nous avons dit qu’il faudrait maintenant que toutes les parties prenantes soient représentées équitablement, qu’une fois que ce sera attribué, que cela reflète la physionomie républicaine démocratique de notre pays ».

 

La Redaction

Previous

Présidentielle 2024 au Sénégal : Idrissa Seck sera candidat

Next

Pénurie de carburant à Bangui : voici ce que font les vendeurs à la sauvette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]