vendredi, février 23 2024

La prochaine présidentielle au Sénégal ne se fera pas sans lui. C’est ce qu’a fait savoir Idrissa Seck, l’actuel président du Conseil économique, social et environnemental lors d’une conférence de presse hier vendredi 14 avril. L’information est donc lâchée, il sera bel et bien dans la course pour le fauteuil présidentiel.

Depuis sa nomination à la tête du Conseil économique, social et environnemental, Idrissa Seck s’était fait énormément discret. Mais à moins d’un an de la présidentielle, il a choisi de dévoiler au plus tôt ses ambitions politiques. Pour rappel, aux élections de 2019, l‘ancien opposant avait fini à la 2ème place. Mais à la surprise générale, il a finalement rejoint en 2020 le camp du président Macky Sall.

Lire Aussi : SÉNÉGAL : OUSMANE SONKO CONDAMNÉ, QUELLES CHANCES POUR LA PRÉSIDENTIELLE 2024 ?

La candidature d’Idrissa Seck confirmée

Avant de se confier véritablement à la presse vendredi dernier, le chef du parti Rewmi avait laissé planer quelques indices sur sa candidature. « Macky vous a amené la Coupe d’Afrique. Voulez-vous m’accompagner pour aller chercher la Coupe du Monde dans 4 ans ? », avait-il publié sur sa page Facebook. Mais l’annonce a rapidement été supprimée.

Cette fois ci plus de doutes. « Est-ce que Idrissa Seck sera candidat à l’élection présidentielle de 2024 ? Est-ce que vous imaginez une élection ici, au Sénégal, sans Idrissa Seck vivant et bien portant ? poursuit-il. Oui, je serai candidat. », a-t-il déclaré au cours de cette conférence de presse. Quelle sera donc l’impact de cette annonce de candidature, sur sa relation et son alliance avec le président Macky Sall ?

Même si ce n’est pas encore officiel, il semblerait que les liens sont en train de se couper entre les deux hommes. Quand bien même le président Macky Sall n’a pas officialisé sa candidature pour un prétendu troisième mandat, Idrissa Seck s’oppose déjà, estimant qu’il n’en a pas du tout le droit. Aussi dans son intervention, il n’a pas manqué de témoigner tout son soutien à l’opposant Ousmane Sonko qu’il aurait d’ailleurs visité le 27 mars dernier.

 

Tony A

Previous

Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo va-t-il recouvrer ses droits civiques ?

Next

Elections générales au Gabon : l'opposition demande davantage d'équité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]