lundi, juin 24 2024

Selon l’activiste politique Boris Bertolt, Franck Biya, le fils du président du Cameroun, serait victime d’empoisonnement. Cela survient à 2 ans de l’élection présidentielle du Cameroun, à laquelle se présentera Franck Biya. Son père a demandé à des services d’ouvrir une enquête.

Le samedi 5 novembre 2022, le fils du président de la République du Cameroun s’est rendu chez Lamidat de Rey-Bouba, une chefferie traditionnelle située au Cameroun dans la commune de Rey-Bouba, une localité de la région du Nord du Cameroun, dans le département du Mayo-Rey. C’est plusieurs mois plus tard que le lanceur d’alerte nous apprend qu’il a été victime d’empoisonnement.

Lire Aussi : BURKINA FASO : UNE NOUVELLE ATTAQUE TERRORISTE FAIT 12 MORTS ET PLUSIEURS BLESSÉS

Franck Biya empoisonné lors d’une visite chez Lamidat de Rey-Bouba ?

« Suite à la rumeur sur l’empoisonnement de Franck Biya lors de sa visite chez le Lamido de Rey Bouba à Garoua, Paul Biya a demandé à ses services d’ouvrir une enquête », a écrit Boris Bertolt. À titre de rappel, ce présumé empoissonnement est également survenu quelques mois après que le Front des Démocrates Camerounais (FDC) a décidé d’investir Franck Biya comme candidat à l’élection présidentielle de 2025.

« M. Franck Biya qui est libre et a le droit comme tout Camerounais d’être candidat à l’élection présidentielle répond à nos critères et par conséquent s’il le souhaite, peut être investi par le FDC en tant qu’appareil politique habileté à investir selon la loi électorale en vigueur, un candidat à l’élection présidentielle.

Si M. Franck Biya a une bonne vision et un projet de société pour un Cameroun meilleur où rêver, travailler et réussir sont des droits, des devoirs et des aspirations légitimes pour tout camerounais et bien le FDC informe le peuple camerounais qu’il est ouvert et disponible de discuter avec M. Franck Biya sur les modalités de son investiture comme candidat du FDC à la prochaine élection présidentielle de 2025 », peut-on lire dans un communiqué de presse du FDC.

Previous

Burkina Faso : une nouvelle attaque terroriste fait 12 morts et plusieurs blessés

Next

Burkina Faso : fin officielle des opérations de la Task Force Sabre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Contrôle des prix au Sénégal : Une mesure cruciale pour assurer l'impact des baisses tarifaires

Contrôle des prix au Sénégal : Une mesure cruciale pour assurer l’impact des baisses tarifaires

Investigateur Africain

Le Sénégal a récemment annoncé des mesures visant à réduire les prix des produits de consommation courante tels que le riz, l’huile et le pain, en réponse aux préoccupations croissantes concernant le coût de la vie. Cette décision, prise le 13 juin 2024, intervient dans un contexte où de nombreux ménages sénégalais ressentent une pression […]

Enlèvement au Niger : Le FPJ exige la libération de Bazoum en échange du Préfet de Bilma

Enlèvement au Niger : Le FPJ exige la libération de Bazoum en échange du Préfet de Bilma

Investigateur Africain

Alors que la junte nigérienne avait confirmé l’enlèvement vendredi 21 juin du préfet de Bilma et de sa délégation, cette même attaque a été revendiquée samedi 22 juin par le Front patriotique pour la justice (FPJ). Ce groupe politico-militaire, dont c’est la première action connue, diffère du Front patriotique pour la libération (FPL), qui a […]

Bangui : Les habitants terrifiés par les vols et assassinats

Insécurité à Bangui : Les habitants terrifiés par les vols et assassinats

Investigateur Africain

En Centrafrique, la capitale Bangui est en proie à une vague de vols à main armée et d’assassinats, plongeant ses habitants dans l’anxiété et l’inquiétude. Les quartiers sud et est de la ville sont particulièrement touchés, avec des incidents violents devenus monnaie courante. Les habitants appellent les autorités à renforcer la sécurité pour endiguer cette […]