jeudi, février 29 2024

Ces dernières semaines en Guinée, les populations sont confrontées à une flambée des prix des produits de première nécessité. Et cette situation, les ménages la vivent surtout comme un supplice. Alors le président de la transition est vivement interpellé pour que des solutions rapides soient trouvées.

Concrètement plusieurs paramètres permettent d’appréhender cette flambée des prix des produits de grande consommation en Guinée. Il s’agit entre autres du revenu réel par habitant très faible et qui n’a presque pas progressé. Il en est de même pour le niveau relativement faible du revenu moyen annuel des ménages qui porte un coup à la facilité d’accès aux produits de première nécessité.

Flambée des prix, des ménages en souffrances

En Guinée, les plaintes de vie chère sont sur toutes les lèvres. Ceci d’autant plus que le panier de la ménagère se retrouve de plus en plus en agonie. Il est donc très difficile pour les familles de se procurer les produits de base tant les prix sont élevés. Alors la tension monte et risque d’atteindre son paroxysme si des solutions ne sont pas trouvées au plus vite.

« Nous rencontrons toutes sortes de difficultés compte tenu de la cherté de la vie, dans ce pays tout est cher, pour manger à sa faim il faut se lever de bonheur », a fait savoir Binta Cosa. Elle attend donc impatiemment que ces conditions de vie changent pour que le bonheur puisse régner au sein des foyers dont elles sont garantes de l’équilibre.

Lire aussi: TRANSITION GUINÉENNE : UN CHRONOGRAMME CLAIR TOUJOURS ATTENDU

Une réaction des autorités

Pour Souleymane, un importateur de produits de grande consommation, les difficultés des opérateurs économiques sont méconnues ou mal appréciés par les autorités en place. Il pointe du doigt la cherté du port de Conakry, les frais de douane très élevés et autres. Autant d’éléments qui justifient cette flambée des prix des produits en Guinée.

Au vue de ces circonstances sa plus grande attente consiste en l’intervention du colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition. « Nous demandons à l’état d’ouvrir un canal de dialogue, nous avons pensé qu’avec toutes les rencontres qu’on a eues avec les ministres concernés du Commerce, de l’Industrie et du Budget, que ces informations qu’on leur avait données allaient être transmises comme telles au président de la république », a-t-il laissé entendre.

 

Sandrine A

Previous

Pourparlers à Doha : vers un accord entre le pouvoir et les groupes politico-militaires tchadiens ?

Next

Assisses nationales en Guinée : la classe politique réclame plus d’inclusion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]