jeudi, novembre 30 2023

Depuis le discours choquant du président du Kaïs Saïed, les migrants subsahariens vivant en Tunisie font l’objet d’agressions multiples. Le gouvernement de Doumbouya pour sa part, a choisi d’agir au plus vite pour protéger les guinéens. Il a mis en en place un vol spécial pour rapatrier une partie des guinéens résidents sur le sol tunisien. Ces derniers ont regagné Conakry hier mercredi 1 mars 2023.

Au cours d’une réunion de son Conseil national de sécurité, le mardi 21 février, le président tunisien Kaïs Saied s’en est pris violemment aux migrants subsahariens. Il a annoncé des « mesures urgentes » pour faire face à un phénomène dont le but, selon lui, est de transformer l’identité de son pays.

Un premier voyage de rapatriement des guinéens

Selon les autorités guinéennes, les efforts sont conjugués pour permettre aux guinéens vivant en Tunisie de regagner leur terre natale facilement et dans les plus brefs délais. Par conséquent le retour au pays de 49 Guinéens, n’est qu’un premier cap franchi. La démarche est également entreprise pour ramener ceux qui n’ont pu prendre ce premier vol.

« Nous mettons un pont aérien en place. C’est le premier convoi qui est venu et il y aura encore d’autres convois jusqu’à ce que tous les Guinéens reviennent à la maison. Nous avons appliqué exactement la doctrine du chef de l’État : un Guinéen à l’extérieur est égal à tout le peuple de Guinée », a indiqué Morissanda Kouyaté, le ministre des Affaires étrangères. Ce dernier a d’ailleurs fait le voyage avec les rapatriés.

Lire Aussi :  RACISME EN TUNISIE : LES MIGRANTS SUBSAHARIENS VICTIMES D’AGRESSIONS

Un retour qui soulage

Pour les guinéens, la situation était invivable ces derniers jours en Tunisie avec les arrestations arbitraires, sans oublier les actes quotidiens d’agressions. « Toute situation que j’ai pu faire, ils me l’ont enlevée encore pendant trois jours. Ils ont cassé ma maison. On a dormi moi, ma femme et mes enfants, on a dormi dans la rue pendant trois jours. C’était tellement difficile… », a confié Falikou. Alors pour lui, se retrouver à nouveau à Conakry est ce qu’il y a de mieux.

« Je suis très contente de retourner dans mon pays. J’en avais vraiment besoin. On a été agressés là-bas. Parfois, ils viennent, ils tapent à notre porte et ils s’enfuient, juste pour nous faire peur. On ne sort pas, même pour aller chercher à manger. Quand vous sortez, on vous cogne avec des cailloux. On nous dit : « Quittez le pays ! La Tunisie, c’est pour les Tunisiens ! » », a laissé entendre Mamaissata revenu au pays avec ses trois enfants.

Il faut le souligner, les 49 Guinéens rapatriés de Tunisie ont été accueillis par le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya.

 

El Professor

Previous

Déplacements des populations au nord du Togo : Que s’est-il réellement passé ?

Next

Pacte de responsabilité : des personnalités togolaises parmi les membres signataires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Sextorsion en Afrique : Quand la confiance virtuelle devient un piège

Sextorsion en Afrique : Quand la confiance virtuelle devient un piège

Rédaction

La montée en puissance de la technologie a ouvert de nouvelles portes, mais elle a également créé de nouveaux défis. Un phénomène alarmant gagne du terrain sur le continent africain : la sextorsion. Cette pratique consiste à menacer des individus en utilisant des images ou des vidéos intimes, souvent obtenues de manière frauduleuse, pour extorquer […]

Spirale Infernale au Niger : les Prix des aliments de base explosent

Spirale Infernale au Niger : les Prix des aliments de base explosent

Rédaction

Au Niger, une tempête économique fait rage, jetant 25 millions de citoyens dans l’incertitude quotidienne. Les chiffres alarmants compilés par le Programme alimentaire mondial (PAM) révèlent une hausse vertigineuse des prix des aliments de base, amplifiant la vulnérabilité des populations déjà éprouvées. Cette situation éprouvante pour les nigériens survient suite aux Sanctions et au Coup […]

CAN 2024 en Côte d’ivoire : Un tournoi sans faille, une sécurité sans compromis ?

CAN 2024 en Côte d’ivoire : Un tournoi sans faille, une sécurité sans compromis ?

Rédaction

Alors que la Côte d’Ivoire se prépare à accueillir la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2024), l’excitation monte. Mais au-delà des moments de gloire attendus sur le terrain, un défi crucial se profile à l’horizon : garantir la sécurité de tous les participants, des équipes aux supporters. Surtout que ces dernières années la sous-région ouest […]