vendredi, mars 1 2024

Au Togo, ces derniers mois, surtout au nord du pays, l’insécurité semble gagner du terrain. Les populations de plusieurs villages de ladite localité subissent malheureusement des incursions de groupes djihadistes. Face à la frayeur instaurée, on assiste à des déplacements des populations vers d’autres endroits plus sûrs. Qu’est ce qu’il en est réellement ? Quelle situation prévaut actuellement ?

En effet, depuis le début de ces attaques terroristes, le gouvernement togolais ne cesse de déployer des efforts colossaux pour garantir la sécurité à ses citoyens. Pour donc repousser les terroristes hors de son espace, l’État d’urgence a même été décrété. Par ailleurs, cela se matérialise à travers l’opération Koundjoaré qui apporte jusque-là des résultats encourageants.

Lire Aussi : MENACE TERRORISTE AU TOGO : LE PAM APPORTE SON SOUTIEN AUX POPULATIONS

Les vrais motifs des déplacements des populations

Selon certains habitants de ladite localité, il est vrai que les déplacements des populations aient été denses ces derniers jours. Toutefois les raisons sont de divers ordres. Il s’agit notamment de déplacements réguliers entre les frontières du Togo et du Bénin. Cette version des faits est même confirmée par les services douaniers et les gardes-frontières.

Mais il faut quand même retenir que le weekend dernier, les déplacements des populations ont été amplifiés par des raisons d‘alerte donnée par des groupes armés. « Ces derniers jours les informations ont circulé comme quoi les djihadistes étaient à nos portes, qu’ils allaient attaquer notre village… Alors plusieurs villageois ont choisi de se mettre à l’abri avec leur famille en trouvant refuge dans le territoire d’à côté », a confié un habitant de la localité ayant préféré anonymat.

En bref, il s’agit de fausses rumeurs répandues par ces individus mal intentionnées pour semer davantage de panique. Quoi qu’il en soit, le gouvernement togolais met tout mettre en œuvre pour protéger ses citoyens comme il se doit.

 

El Professor

Previous

Ligue Universelle du Bien Public : Le Dr Sandra Ablamba Johnson honorée de la plus haute distinction

Next

Agressions en Tunisie : les premiers guinéens rapatriés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]