samedi, février 24 2024

L’année 2023 sera marquée par des élections régionales et législatives au Togo. Lors de la présentation de ses vœux à la nation au soir du 31 décembre, le chef de l’État Faure Gnassingbé a indiqué que les préparatifs sont déjà en cours. Cependant, certaines voix se lèvent déjà pour un probable report des régionales.

Une nouvelle étape dans le processus de décentralisation

Engagé depuis 2019 avec l’organisation des municipales, le processus de décentralisation se poursuit au Togo. Les élections régionales constituent une nouvelle étape dans ce processus. Comme annoncé par le Président de la République, les Togolais devraient désigner pour la première fois leurs conseillers régionaux. Sauf que pour certains, notamment Aimé Gogué le président de l’ADDI (Alliance des démocrates pour un développement intégral), le moment serait mal choisi.

En effet, l’homme politique se déclare en faveur d’un report des élections régionales prévues cette année. Ce mardi 30 janvier au micro d’une radio privée, Aimé Gogué a indiqué qu’il serait plus utile de consacrer les fonds nécessaires à l’organisation du scrutin aux actions de développement et à la lutte contre le terrorisme. “Pour nous, mieux vaut ne pas organiser ces élections. Mais si elles se tiennent, nous y participerons”, a-t-il souligné.

Lire Aussi : VOEUX À LA NATION : FAURE GNASSINGBÉ ADRESSE UN MESSAGE FORT AUX TOGOLAIS

Les élections régionales, pas maintenant…

Le président du parti de l’ADDI explique qu’il n’est pas opposé à l’organisation de ces élections régionales qui viennent à point nommé afin de renforcer le processus de décentralisation. Néanmoins, vu les urgences sécuritaires qui prévalent au nord au pays, il juge le moment non opportun pour des scrutins.

Notons que les préparatifs sont déjà en cours par la commission électorale nationale indépendante (CENI) et les autres institutions impliquées. « Ces élections des conseillers régionaux et des députés se tiendront dans le respect du consensus réalisé par la concertation nationale entre acteurs politiques à laquelle le cadre permanent de concertation a succédé. Des conditions sont ainsi réunies pour des élections apaisées. Je forme le vœu que chacun puisse jouer son rôle dans le respect du cadre républicain fixé pour la réussite de ces deux scrutins », avait déclaré Faure Gnassingbé.

 

Previous

Affaire Amy Ndiaye : les députés agresseurs finalement condamnés

Next

Prix des carburants : les centrafricains subissent une importante hausse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]