mercredi, février 28 2024

Après des mois de pénurie, les centrafricains vont devoir malgré eux composer avec une importante hausse des prix des carburants. Les tentatives du gouvernement de parvenir à stabiliser les prix n’ont pu aboutir malheureusement. Alors c’est une augmentation de de 50 à près de 80% que les citoyens vont devoir supporter.

Soulignons qu’il y a peu, l’ISYCA, avait dénoncé le mutisme total du gouvernement face à la flambée des prix des carburants. Une situation qui avait sérieusement bouleversé les activités économiques des populations dont le pouvoir d’achat est déjà faible.

Lire Aussi : PÉNURIE DE PRODUITS PÉTROLIERS : LA PAIX SOCIALE MENACÉE EN CENTRAFRIQUE

Les prix des carburants fortement à la hausse

D’après le gouvernement, cette hausse des prix des carburants était une mesure nécessaire. Car il se retrouve surtout dans l’incapacité de continuer à subventionner les produits pétroliers. De plus en raison de la hausse des cours mondiaux, et des importants coûts d’importation des hydrocarbures, cette augmentation était demandée par les distributeurs.

Par conséquent, désormais le prix du pétrole passe de 645 à 1 150 francs CFA soit 0,98 à 1,75 euro. Le gasoil qui se vendait à 855 se paie à 1 450 francs CFA soit 1,30 à 2,21 euros. Même donne pour l’essence dont le litre passe de 865 à 1 300 francs CFA le litre (de 1,31 à 1.98 euro.

Comme on peut s’y attendre, cette hausse des prix ouvre encore la voie aux vendeurs illégaux aux bords des rues de la capitale. Pour le président Faustin-Archange Touadéra, il s’agit d’une « situation catastrophique » voire « pas soutenable ».

 

El Professor

Previous

Élections régionales 2023 au Togo : un parti politique favorable à un report

Next

Médiation togolaise : Quel sort pour les 46 soldats ivoiriens détenus au Mali ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]