lundi, juillet 22 2024

Dans une démarche concertée visant à renforcer l’autonomie énergétique de leurs pays respectifs, les ministres en charge de l’énergie du Burkina Faso, du Mali, du Niger, du Tchad et du Togo se sont réunis à Niamey pour discuter des moyens de travailler en synergie. Cette rencontre, tenue dans le cadre de l’Alliance des États du Sahel, ainsi qu’avec les représentants tchadiens et togolais, illustre la volonté collective de ces nations de surmonter les défis énergétiques qui entravent leur développement.

Avec un engagement renforcé en faveur du projet Desert to Power, ces pays cherchent à consolider leur coopération dans le domaine de l’énergie pour le bien-être de leurs populations et le progrès économique de la région. Une initiative qui témoigne de la volonté des gouvernements sahéliens de travailler ensemble pour surmonter les obstacles et réaliser leur plein potentiel économique dans un contexte d’intégration régionale accrue.

Le projet « Desert to Power » pour une autonomie énergétique partagée

L’initiative Desert to Power, soutenue par la Banque Africaine de Développement (BAD), revêt une importance capitale dans la quête d’autonomie énergétique au Sahel. Ce programme ambitieux vise à installer une capacité de production solaire de 10 gigawatts pour fournir de l’électricité à environ 250 millions de personnes dans la région.

Lire Aussi : L’ALLIANCE DES ÉTATS DU SAHEL ET LA CRÉATION D’UNE CONFÉDÉRATION : PERTINENCE ET INTERROGATIONS

Les ministres présents à la réunion ont exprimé leur engagement à accélérer la mise en œuvre de ce projet et à en optimiser les résultats. Cette coopération régionale dans le domaine de l’énergie représente une opportunité significative pour les pays participants de diversifier leurs sources d’énergie et de réduire leur dépendance aux combustibles fossiles.

La réunion des ministres de l’énergie au Niger marque un pas de plus vers l’intégration économique et la coopération régionale au Sahel. En mettant l’accent sur la nécessité de consolider les liens économiques dans le secteur de l’énergie, les représentants des pays participants reconnaissent l’importance cruciale de résoudre les défis énergétiques pour favoriser le développement économique et améliorer le bien-être des citoyens.

 

Sandrine A.

Previous

Blocage du Port de Ziguinchor au Sénégal : Quel impact économique ?

Next

Combat sans relâche : Les chercheurs Malgaches face à l'ascension du Paludisme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Investigateur Africain

Avec la visite d’une forte délégation turque à Niamey le mercredi 17 juillet 2024, le Niger et la Turquie ont montré leur volonté de renforcer leurs relations bilatérales. Cette délégation, comprenant des ministres des Affaires étrangères, de la Défense, de l’Énergie et du Renseignement, a rencontré le chef du Conseil National pour le Salut du […]

dozos : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Scandale au Mali : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Investigateur Africain

Des pratiques dozos dans l’armée malienne ? Depuis le mardi 16 juillet 2024, une vidéo perturbante fait le tour des réseaux sociaux au Mali. On y voit un homme en uniforme militaire malien, arborant clairement les insignes des Forces armées maliennes (Fama), en train d’éventrer un cadavre pour en extraire et manger le foie. Les […]

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Investigateur Africain

Une semaine après avoir dissous son gouvernement, le président Ruto William du Kenya se retrouve dans une impasse politique croissante alors qu’il peine à former un nouveau cabinet ministériel. Malgré ses promesses d’un gouvernement élargi et d’un dialogue national inclusif, peu de volontaires se manifestent pour collaborer avec son administration intérimaire. Chris Kinyanjui, secrétaire général […]