samedi, mars 2 2024

L’affaire des déchets plastiques au Sénégal a connu son épilogue ce dimanche. En effet Le géant allemand du transport maritime Hapag-Lloyd qui avait essayé de faire rentrer 25 containers de déchets plastiques au Sénégal, les a fait repartir sur un bateau, du port dakarois.

C’est donc la fin des transactions souhaitées par la compagnie maritime allemande Hapag-Lloyd, qui a accepté de verser une amende contre la libération de son navire et sa cargaison.

Saisie des déchets plastiques au Sénégal

C’était le lundi 17 mai que « Libération » dans sa parution du jour, donnait l’information selon laquelle, le 5e armateur mondial Hapag-Lloyd, tentait d’introduire frauduleusement 25 containers remplis de déchets plastiques au Sénégal. Le géant allemand du transport maritime a été pris en flagrant délit de fraude par la douane sénégalaise qui a, à l’occasion, saisi le navire Hansa Neuburg qui transportait la marchandise.

La compagnie allemande avait décidé de transiger pour 2 milliards F CFA en attendant l’action de la justice. Les négociations ont donc abouti entre la compagnie maritime et les autorités portuaires.

Le navire chargé de réexpédier les déchets plastiques a quitté le port de Dakar dimanche 23 mai, vers 23 h, « en toute discrétion », indique une source bien informée. À son bord, il y avait 25 containers, « pour un poids total de 581 tonnes » de déchets, indique toujours la source précisant que la cargaison était initialement « en provenance d’Espagne ».

En échange de la levée de l’immobilisation de son navire, la compagnie allemande s’était engagée à payer une amende de 2 milliards de francs CFA (environ 3 millions d’euros) et à réexporter la cargaison à ses frais. Un autre bateau a donc chargé les conteneurs avant de quitter le port de Dakar dimanche soir.

L’affaire des déchets plastiques au Sénégal a fait réagir l’Organisation Non Gouvernementale Greenpeace. Dans un communiqué, l’ONG « s’insurge contre les tentatives de transformer les pays africains en poubelles de déchets plastiques ». L’importation de ces déchets est interdite au Sénégal, où une loi a été adoptée en 2020 pour proscrire un certain nombre de produits plastique à usage unique.

Previous

Corruption en Mauritanie: le gouvernement se dresse contre le fléau

Next

Monnaie éco: un colloque international démarré ce mercredi à Lomé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]