jeudi, février 29 2024

Depuis le début de la nouvelle campagne mi-novembre, la vanille malgache a du mal à s’exporter. Sur le marché international, les acheteurs éprouvent une grande difficulté à payer le prix fixé par les autorités : 250 dollars le kilo. Ils préfèrent se tourner vers d’autres pays producteurs offrant des prix moins élevés.

En conséquence, les exportations tournent au ralenti et la vanille malgache s’accumule chez les producteurs tout comme chez les intermédiaires. Contrairement à la même période l’année dernière, Madagascar a exporté presque dix fois moins de vanille. Cette situation devenant de plus en plus inquiétante, exportateurs et collecteurs se sont réunis hier lundi 27 mars afin de trouver une solution de sortie de crise.

Lire Aussi : COTON EN AFRIQUE DE L’OUEST : LES ACTEURS DE LA FILIÈRE SE REGROUPENT SOUS ORIC-UEMOA

Des solutions pérennes pour la filière vanille malgache

Pour pouvoir vendre la précieuse gousse, la soixantaine d’exportateurs présents se sont entretenus à huit clos durant toute la journée. « Vous savez, il y a quand même une crise d’achat local, mais il y a aussi une crise d’achat sur le plan international. Donc moi, j’ai convoqué les exportateurs pour qu’ils s’entendent sur les solutions pérennes pour gérer l’avenir de la filière vanille », a déclaré le ministre de l’Industrie et du Commerce, Edgard Razafindravahy. Comme stratégie commune de commercialisation de la vanille malgache, trois options phares en sont ressorties.

« Soit le statut quo, soit une libéralisation sauvage, soit une nouvelle forme de structure commerciale à étudier et analyser avec les acheteurs évidemment, comme de véritables partenaires qui pourraient nous faire part, par exemple, de la date à laquelle ils souhaitent que l’on ferme la campagne parce que les enjeux sont importants. Il faut maintenant qu’on décide et que tout le monde s’exprime, sans qu’il y ait de pression quelconque sur leur choix, dans un délai très, très court », a expliqué Ykbal Hiridjee, administrateur de la société exportatrice Trimeta.

Le 3 avril prochain, les exportateurs se réuniront à nouveau pour prendre, cette fois, une décision définitive. Réussiront-ils le pari de faire acheter au prix censé permettre une juste rémunération à tous les étages de la chaîne de valeur ?

 

El Professor

Previous

Kenya : Raila Odinga soulève de nouveau la rue ce lundi 27 mars

Next

Gestion des flux migratoires : « la Tunisie ne sera pas laissée seule », rassure Paolo Gentiloni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]