mercredi, mai 29 2024

Close le dimanche 18 décembre dernier, la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022 continue de cristalliser les attentions. Tellement cette 22eme édition a marqué plus d’un de par l‘originalité du spectacle et les belles surprises qui ont émaillé le long de cette compétition. Faure Gnassingbé, le président de la République Togolaise a tenu à saluer cette brillante organisation.

Rappelons-le la coupe du monde Qatar 2022, s’est achevé par une victoire de l’Argentine qui l’a emporté contre l’équipe de France dans un match très serré. Cet aboutissement heureux de ce rendez-vous planétaire est surtout dû aux grands talents d’organisateurs déployés par le Qatar. Et cela mérite d’être souligné.

Une organisation distinguée de la coupe du monde Qatar 2022

Pour Faure Gnassingbé, Qatar 2022 a tenu ses promesses. Le pays malgré les critiques est parvenu à montrer au monde entier ses prouesses en matière d’organisation d’évènements sportifs de grande envergure. Pour preuve, les infrastructures de pointe, les stades incroyables qui ont été construits et l’équipement disponible pour le tournoi.

Il estime surtout que ce pari réussi permettra à changer désormais le stéréotype sur la région et a montré que le Qatar et le Moyen-Orient ont la même passion pour le football, l’enthousiasme et l’ambition.

« Cela devrait inciter et encourager la FIFA à équilibrer les représentations en son sein, ainsi qu’à alterner la répartition de l’organisation du tournoi de la Coupe du monde », a indiqué le numéro un togolais.

Lire Aussi :  COOPÉRATION TOGO-GABON : FAURE GNASSINGBÉ ET ALI BONGO RENFORCENT LEURS LIENS

Un renforcement des relations

« L’organisation de la Coupe du monde par l’État du Qatar a réalisé de nombreux gains, notamment qu’elle a fourni au monde l’occasion de découvrir la splendeur de la culture arabe et ses valeurs, et de se familiariser avec la société qatarienne et le développement miraculeux dont témoigne ce pays, appelant à plus de respect mutuel entre les sociétés par des moyens pacifiques », a-t-il renchérit.

Par ailleurs, Faure Gnassingbé défend le fait que les relations bilatérales entre les deux pays doivent elles aussi connaitre une croissance. Par conséquent, les efforts sont faits pour consolider les relations entre les deux pays à l’avenir.

 

El Professor

Previous

Coopération : La crise des visas entre la France et l'Algérie est terminée

Next

Violences au Parlement : la députée Amy Ndiaye réclame 500 millions de francs CFA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Oligui Nguema à Paris : un nouvel élan pour le partenariat Franco-Gabonais ?

Oligui Nguema à Paris : un nouvel élan pour le partenariat Franco-Gabonais ?

Investigateur Africain

Le président de transition du Gabon, Brice Clotaire Oligui Nguema, a entamé ce mardi 28 mai une visite de travail de cinq jours en France. Ce séjour, qui s’articule autour de trois volets – économique, politique et mémoriel – vise à renforcer et relancer le partenariat bilatéral entre Libreville et Paris. La visite du président […]

Bassirou Diomaye Faye attendu en visite au Togo ?

Diplomatie Ouest-Africaine : Le Togo, prochaine destination de Faye ?

Investigateur Africain

Le nouveau président sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, élu en mars dernier, effectuera une visite officielle à Ouagadougou ce jeudi 30 mai. Cette visite, qualifiée d’« amitié et de travail », marque une étape significative dans la politique extérieure du Sénégal vis-à-vis de ses voisins de l’Alliance des Etats du Sahel (AES). Le déplacement de M. […]

Les OPUIS AWARDS 2024 : Une première édition réussie au Burkina Faso

Les OPUIS Awards 2024 : Une première édition réussie au Burkina Faso

Investigateur Africain

Le 25 mai 2024, Ouagadougou a été le théâtre d’un événement mémorable : la première édition des OPUIS AWARDS. Organisée par l’Observatoire Panafricain pour l’Unité, l’Intégration et la Souveraineté (OPUIS), cette cérémonie a célébré l’excellence et l’engagement des leaders burkinabés dans divers domaines. Il s’agit notamment de l’éducation, la culture, l’environnement et la justice sociale. […]