mercredi, mai 29 2024

Entre la France et l’Algérie, les tensions se dénouent de plus en plus. Apparemment les deux pays se sont véritablement engagés à ouvrir une nouvelle page de leurs relations. Pour donc marquer cette nouvelle donne, la France a posé un acte fort. Elle a en effet procédé à la levée de la restriction sur la délivrance des visas pour les Algériens.

La crise des visas entre la France et l’Algérie appartient donc désormais au passé. Il faut le rappeler, elle était née du refus d’Alger de délivrer des laissez-passer consulaires aux algériens expulsés de France pour séjour irrégulier. En guise de protestation, Paris a décidé en septembre 2021, de réduire de 50 % le nombre de visas accordés aux Algériens.

Une crise des visas désormais levée

Selon Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, mettre fin à cette crise des visas était plus que nécessaire. Par conséquent, la décision française de lever cette limitation était effective depuis lundi 12 décembre. Car il est plus que temps de donner un grand boost à la relation entre les deux pays. Aussi, la réduction des visas pour les algériens a duré environ presque 15 mois.

« Depuis lundi dernier, nous avons repris, et nous l’avons décidé de le faire ensemble, une relation consulaire normale, celle qui existait avant la pandémie de Covid-19, notamment la relation sur les visas et l’échange entre nos populations, et ce, à la hauteur de la relation amicale extrêmement forte et spécifique entre la France et l’Algérie », a-t-il fait savoir.

Lire aussi : RELATIONS FRANCO-ALGÉRIENNES : ABDELMADJID TEBBOUNE ET EMMANUEL MACRON ENVISAGENT ENSEMBLE L’AVENIR

Un renforcement de la coopération

Outre la crise des visas, Gérald Darmanin, a tenu a réitéré le renforcement de la coopération entre les deux pays. Sur ce point plusieurs domaines sont concernés. Il s’agit entre autres la sécurité, de la sécurité civile et les échanges entre les deux pays.

« À la demande d’Emmanuel Macron, je me suis rendu à Alger afin d’évoquer avec mon homologue et le Président Tebboune la coopération de nos deux pays dans les domaines migratoire et de la sécurité », a déclaré le ministre français.

Et de préciser, « nous avons eu un échange important. Ce qui a permis à la France de continuer à montrer sa grande volonté de coopération à la suite des échanges entre les présidents Tebboune et Macron ».

 

El Professor

Previous

Manifestations du 20 octobre au Tchad : Plusieurs prisonniers libérés

Next

Qatar 2022 : Faure Gnassingbé salue l'impressionnante organisation de la Coupe du Monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Oligui Nguema à Paris : un nouvel élan pour le partenariat Franco-Gabonais ?

Oligui Nguema à Paris : un nouvel élan pour le partenariat Franco-Gabonais ?

Investigateur Africain

Le président de transition du Gabon, Brice Clotaire Oligui Nguema, a entamé ce mardi 28 mai une visite de travail de cinq jours en France. Ce séjour, qui s’articule autour de trois volets – économique, politique et mémoriel – vise à renforcer et relancer le partenariat bilatéral entre Libreville et Paris. La visite du président […]

Bassirou Diomaye Faye attendu en visite au Togo ?

Diplomatie Ouest-Africaine : Le Togo, prochaine destination de Faye ?

Investigateur Africain

Le nouveau président sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, élu en mars dernier, effectuera une visite officielle à Ouagadougou ce jeudi 30 mai. Cette visite, qualifiée d’« amitié et de travail », marque une étape significative dans la politique extérieure du Sénégal vis-à-vis de ses voisins de l’Alliance des Etats du Sahel (AES). Le déplacement de M. […]

Les OPUIS AWARDS 2024 : Une première édition réussie au Burkina Faso

Les OPUIS Awards 2024 : Une première édition réussie au Burkina Faso

Investigateur Africain

Le 25 mai 2024, Ouagadougou a été le théâtre d’un événement mémorable : la première édition des OPUIS AWARDS. Organisée par l’Observatoire Panafricain pour l’Unité, l’Intégration et la Souveraineté (OPUIS), cette cérémonie a célébré l’excellence et l’engagement des leaders burkinabés dans divers domaines. Il s’agit notamment de l’éducation, la culture, l’environnement et la justice sociale. […]