samedi, février 24 2024

A Madagascar, l’opinion publique est scandalisée par une nouvelle affaire. Celle-ci est relative à un précieux butin dérobé au sein du ministère des Mines malgache. Alors sur les réseaux sociaux, les réactions s’enchainent. Une négligence criarde des autorités concernées est surtout évoquée.

Concrètement, la disparition de ce butin de 36 kg d’or et de pierres précieuses des locaux dudit ministère, a été constatée suite à un inventaire des coffres. C’était au cours de la passation de service entre l’ancienne direction et la nouvelle équipe, fraîchement nommée.

Un butin aisément dérobé

D’après les faits, le butin aurait été facilement subtilisé au sein du ministère des mines. Les auteurs n’ont pas eu grands efforts à fournir pour commettre leur vol. Il leur a suffi de soigneusement remplacer le butin par 24 kg d’objets métalliques. Des lamelles de fer ou de cuivre y ont été mêlées également.

Selon les autorités malgaches, les objets volés sont estimés à 7 milliards d’ariary, (soit plus d’1,6 million d’euros). Il a aussi été observé que le coffre sur lequel a porté le vol n’a pas subit d’effraction. En clair, il s’agit d’un vol propre certainement orchestré par des personnes au sein de ce ministère.

Lire aussi : MADAGASCAR : LE CHEMIN DE LA LUTTE ANTI-BLANCHIMENT D’ARGENT SEMBLE ENCORE LONG

Une sécurisation faible du coffre-fort du ministère

Pour apporter plus d’éclaircissements sur cette affaire digne d’un film, une enquête a justement été ouverte. Les soupçons se portent pour le moment sur une dizaine de hauts responsables. Ces derniers ont été placés en détention provisoire. Par ailleurs l’État s’est constitué partie civile et a porté plainte.

Sur la question de la provenance du butin au sein du ministère, celui-ci n’a pas manqué de fournir des explications. Selon son service de communication, il s’agissait d’or saisi par la Police des mines auprès de certaines individus. C’est-à-dire ceux ne possédant pas les autorisations réglementaires pour détenir ou faire circuler le précieux métal.

Alors ces produits miniers saisis sont restés sous la responsabilité de l’administration minière. Mais malheureusement dans la période d’attente des procédures judiciaires, le butin a été échangé. Cela montre que la sécurité a été défaillante voire laxiste au sein du ministère des mines malgaches.

 

Sandrine .A

Previous

Nouvelle manifestation au Sénégal : l’opposition brave l’interdit

Next

Inflation au Ghana : l’inaction du gouvernement dénoncée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]