jeudi, juin 13 2024

Depuis, hier jeudi 25 août 2022, le président français, Emmanuel Macron est en Algérie pour une visite de travail et d’amitié durant trois jours. Cette démarche s’inscrit dans la dynamique de décrispation des tensions entre Alger et Paris, ceci après des mois de brouilles. Suite au premier, tête à tête, entre les deux présidents, il ressort une volonté manifeste de relancer le partenariat entre Alger et Paris.

Pour sa première journée de visite en Algérie, Emmanuel Macron s’est rendu au mémorial du Martyr. Il a par la suite été reçu en privé par le président Abdelmajid Tebboune, au palais présidentiel d’El Mouradia. Il faut le souligner, selon l’Élysée, cette visite du président français est orientée vers l’avenir et surtout plus consacrée à la jeunesse.

La question mémorielle au cœur des relations entre Alger et Paris

Pour rappel, Emmanuel Macron avait reproché au système politico-militaire algérien d’exploiter une rente mémorielle. Il avait également interrogé l’existence de la nation algérienne avant la colonisation. Ce qui avait occasionné de vives tensions brouille entre Alger et Paris en octobre dernier.

Quand bien même que le président français Macron a promis de s’axer sur l’avenir, la question de la mémoire a une fois de plus dominé les échanges. « Nous avons un passé commun, il est complexe, douloureux et il a pu parfois nous empêcher de regarder l’avenir», a exprimé Emmanuel Macron.

Pour marquer ce nouveau départ pour les relations entre Alger et Paris, Emmanuel Macron a mis en avant la création très prochaine d’une commission mixte d’historiens algériens et français. Ceux-ci auront pour mission d’étudier les archives sur la colonisation et la guerre d’Algérie.

« Nous avons décidé ensemble de créer une commission mixte d’historiens pour regarder l’ensemble de cette période historique, du début de la colonisation (1830, NDLR) à la guerre de libération (1954-1962), sans tabou, avec une volonté (…) d’accès complet à nos archives », a précisé Emmanuel Macron.

Lire Aussi : RELATIONS ALGER-PARIS: MACRON JOUE LA CARTE D’APAISEMENT

Intensifier les efforts afin de rehausser les relations

Pour le président Algerien Abdelmajid Tebboune, la visite de Macron est pleine d’espérance. Il espère qu’elle ouvrira de nouveaux horizons pour les relations de partenariat et de coopération en Alger et Paris.

« Nous avons évoqué avec le président Macron tous les volets ayant trait à la coopération bilatérale et les moyens de la renforcer en vue de servir les intérêts communs de nos deux pays et de booster nos relations dans tous les domaines confondus », a-t-il indiqué.

« Par notre passé commun, par notre présent partagé et par tous les défis futurs, l’Algérie est un pays essentiel pour la France. Renforcer et renouveler notre partenariat, nous le devons à la jeunesse de France, à la jeunesse d’Algérie», a aussi souligné le président Macron.

« Il faudrait cesser de vouloir tout renouveler, refonder, réinventer, rebâtir… Vous n’y parvenez pas et finalement vous détruisez et démolissez. C’est hélas à peu près tout ce que vous savez faire », a réagi Jeanne Moulin.

 

El Professor

Previous

Mali : De quoi souffre réellement le Premier ministre Choguel Maïga ?

Next

Semaine africaine du climat : Le Gabon grand hôte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

certification du Cacao pour les producteurs ivoiriens

Certification du Cacao : Les enjeux pour les producteurs ivoiriens à l’Aube de 2025

Investigateur Africain

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, se prépare à relever un nouveau défi avec l’arrivée des nouvelles normes européennes en janvier 2025. Bien avant cette échéance, le pays s’est engagé dans un processus de certification pour garantir la durabilité et l’éthique de sa production de cacao, à travers des labels comme Utz, Rainforest […]

crise des carburants en Centrafrique : Tamoil sous pression

Centrafrique : La crise des carburants met Tamoil sous pression

Investigateur Africain

En République Centrafricaine, la crise des carburants est devenue un problème majeur, entraînant des mesures drastiques de la part du gouvernement. Mercredi 5 juin, les autorités ont décidé de réquisitionner six des onze stations-service du réseau Tamoil à Bangui. Cette décision, annoncée par le ministre chargé du Développement de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques, vise […]

assises de la justice au Sénégal : voici les propositions

Réforme judiciaire au Sénégal : les propositions des assises de la justice

Investigateur Africain

Les assises de la justice, voulues par le président sénégalais, se sont conclues mardi 4 juin après cinq jours de débats intenses. Cette rencontre a rassemblé 376 participants, incluant magistrats, avocats, membres de la société civile et professeurs d’université. L’objectif : élaborer des propositions concrètes pour réformer le secteur judiciaire au Sénégal, en mettant l’accent […]