jeudi, juin 13 2024

Nommé Youth Delivery Lab, le samedi 9 septembre 2023, le président togolais Faure Gnassingbé a posé une fois encore un geste fort à l’endroit de la jeunesse. Il a reçu plus de 500 jeunes togolais venues d’horizons et domaines divers à la place des fêtes de la présidence de la République. Objectif, discuter des enjeux et défis auxquels ceux-ci sont confrontés et leur permettre de proposer des solutions innovantes.

L’évènement qui est à sa toute première édition était placée sous le thème « De la promotion des Start-up locales à l’émergence des champions nationaux : enjeux stratégiques et défis à relever au Togo ». Pour mener ces échanges cruciaux et décisifs avec la jeunesse togolaise, le président de la république togolaise était représenté par Madame Sandra Ablamba Johnson, ministre de la présidence. Plusieurs autres personnalités étaient également de la partie.

Un président pleinement à l’écoute de la jeunesse

Togo : Faure Gnassingbé veut miser sur les solutions proposées par sa jeunesse Concrètement, la Youth Delivery Lab est un think tank de réflexions organisée par des jeunes pour des jeunes. C’est « une instance de partage d’expériences, une instance d’apprentissage entre les jeunes et pour les jeunes », a laissé entendre Dr Fofana Abdul Fahd, président de Youth for Youth. Au cours de cette rencontre entre la jeunesse togolaise et le président, les questions relatives au civisme, au patriotisme et à la promotion des jeunes talents ont été au cœur des échanges.  Youth for Youth

Il faut souligner que depuis son accession au pouvoir, Faure Gnassingbé ne cesse de faire de la jeunesse une priorité. Il estime surtout que celle-ci est le pilier ou levier principal sur lequel il est substantiel de miser en matière de développement du pays. Ce qui lui vaut donc son plein engagement en faveur de la jeunesse. En témoigne donc la tenue effective de cette première du genre, la Youth Delivery Lab, sans oublier les nombreux projets et actions en faveur de celle-ci.

La Youth Delivery Lab, généreusement soutenue par Faure Gnassingbé, a également permis à la jeunesse participante de tirer profit de deux excellentes communications. De quoi leur permettre de s’outiller convenablement pour servir en toute excellence le pays et surtout de le conduire vers une émergence certaine. Car plus que jamais, le pays a besoin de champions dans tous les secteurs d’activités.

Lire Aussi : BONNE GOUVERNANCE ET LEADERSHIP FÉMININ EN AFRIQUE : DR SANDRA ABLAMBA JOHNSON, HONORÉE AVEC DEUX PRIX SPÉCIAUX

La Youth Delivery Lab, la pépinière des champions

Sandra Johnson « Le champion, c’est celui qui dispose d’un certain nombre de valeurs et d’atouts. En premier s’impose la volonté. Avant de réussir, il faut d’abord avoir une vision, de la détermination, du courage et de l’humilité », a exhorté la Ministre Sandra Johnson. « Soyez le meilleur, ou cherchez à être les meilleurs dans vos branches de connaissances », a convié pour sa part Stanislass Baba, Ministre Conseiller pour la Mer. La jeunesse togolaise a été également appelée à se départir des idéologies qui ne font que renforcer la polarisation du monde. Stanislass Baba

Par les jeunes et pour les jeunes, dans un esprit d’inclusion, les participants ont en atelier de travail proposé de solutions nouvelles sur des thématiques d’intérêt national. Celles-ci devraient permettre de résoudre au mieux les problèmes et défis souvent rencontrés par la jeunesse togolaise. « Il nous faut ce genre d’évènement le plus souvent. Savoir que nos idées comptent et sont prises en compte par le chef de l’État lui-même, c’est vraiment important. Nous, jeunesse togolaise avions du potentiel à revendre pour le développement de notre pays », a déclaré Jean, un participant.

 

Sandrine A.

Previous

Gabon : Quelles actions fortes pour le nouveau Premier ministre Raymond Ndong Sima ?

Next

Séisme au Maroc : La terre peut-elle à nouveau trembler ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

certification du Cacao pour les producteurs ivoiriens

Certification du Cacao : Les enjeux pour les producteurs ivoiriens à l’Aube de 2025

Investigateur Africain

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, se prépare à relever un nouveau défi avec l’arrivée des nouvelles normes européennes en janvier 2025. Bien avant cette échéance, le pays s’est engagé dans un processus de certification pour garantir la durabilité et l’éthique de sa production de cacao, à travers des labels comme Utz, Rainforest […]

crise des carburants en Centrafrique : Tamoil sous pression

Centrafrique : La crise des carburants met Tamoil sous pression

Investigateur Africain

En République Centrafricaine, la crise des carburants est devenue un problème majeur, entraînant des mesures drastiques de la part du gouvernement. Mercredi 5 juin, les autorités ont décidé de réquisitionner six des onze stations-service du réseau Tamoil à Bangui. Cette décision, annoncée par le ministre chargé du Développement de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques, vise […]

assises de la justice au Sénégal : voici les propositions

Réforme judiciaire au Sénégal : les propositions des assises de la justice

Investigateur Africain

Les assises de la justice, voulues par le président sénégalais, se sont conclues mardi 4 juin après cinq jours de débats intenses. Cette rencontre a rassemblé 376 participants, incluant magistrats, avocats, membres de la société civile et professeurs d’université. L’objectif : élaborer des propositions concrètes pour réformer le secteur judiciaire au Sénégal, en mettant l’accent […]