mercredi, mai 29 2024

Pour conduire avec succès la transition actuelle au Gabon, les militaires au pouvoir ont fait hier jeudi 7 septembre le choix d’un nouveau premier ministre. Confiance a été donc placée en la personne de Raymond Ndong Sima. Le nom de l’opposant a été annoncé par un décret signé par le président de la transition, le général Brice Oligui Nguema et lu à la télévision publique.

Quelles sont donc les attentes des gabonais et des militaires à l’égard du Premier ministre de transition Raymond Ndong Sima ? Parviendra-t-il à relever le défi en relançant le pays ? Aura-t-il carte blanche pour exécuter sa mission ? Il faut souligner qu’avant d’intégrer le rang des opposants, Raymond Ndong Sima avait déjà été chef du gouvernement sous la présidence d’Ali Bongo entre 2012 et 2014. Mais cet économiste de 68 ans avait claqué la porte du parti au pouvoir en 2015, avant de passer à l’opposition.

Raymond Ndong Sima, le choix de l’inclusion

Pour Raymond Ndong Sima, la tache de conduire ce gouvernement de transition est grande. Et la contribution de tous les gabonais est nécessaire pour faire de cette transition un succès. De plus le pays est confronté à plusieurs défis auxquels il faudrait assurément trouver des réponses justes et adaptées. Et il peut déjà compter sur sa grande expérience.

« Dans ma carrière, j’ai fait plusieurs opérations de restructuration d’entreprise. J’ai fait la restructuration de la CFG, la Compagnie forestière du Gabon, en 1991 à Port-Gentil. J’ai fait la première mise en concession du chemin de fer en 1999-2000, etc. Je suis habitué à des situations un peu difficiles du point de vue de la restructuration », a-t-il exprimé.

Il estime par ailleurs que la réussite de cette mission noble dépend également de son caractère inclusif des différents bords politique. « Ce que je souhaite, c’est que le plus de monde soit mis à contribution pour que le processus soit inclusif, que nous nous mettions d’accord une fois pour toutes, l’ensemble des Gabonais, quel que soit le bord auquel nous appartenons, pour nous mettre d’accord sur des textes qui soient justes, équitables et qu’il y ait des élections que personne ne conteste et dont la représentativité est évidente », a précisé Raymond Ndong Sima.

Lire Aussi : GABON : LE GÉNÉRAL OLIGUI MET ALI BONGO DEHORS

Remettre le pays sur les rails à tout prix

Parmi ses priorités va figurer le toilettage de l’ensemble des textes qui sont sur la table. En clair, sous la supervision du comité transitoire militaire, des travaux seront effectués sur l’ensemble des textes pour l’élaboration d’une nouvelle Constitution. Celle aura la vocation d’être le plus possible objective.

« Il faut qu’au sortir de la Transition, le pays soit remis sur une trajectoire qui est satisfaisante pour tous, parce que, à l’heure actuelle, nous jouons en dessous de notre capacité. Il faut qu’on se mette sur notre réelle capacité. Nous avons des ressources, des atouts, mais la façon de combiner, la façon de gérer, la gouvernance que nous avons faite n’est pas favorable, ne permet pas d’avoir la meilleure et la plus grande équipe. Donc, nous devons régler ce problème et de mon point de vue, tous ces problèmes sont liés au cadre juridique, à l’ensemble du contexte dans lequel nous vivons », a expliqué Raymond Ndong Sima.

 

Tony A.

Previous

« Ce sport est un bon investissement », d'après Herbert Mensah

Next

Togo : Faure Gnassingbé veut miser sur les solutions proposées par sa jeunesse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Oligui Nguema à Paris : un nouvel élan pour le partenariat Franco-Gabonais ?

Oligui Nguema à Paris : un nouvel élan pour le partenariat Franco-Gabonais ?

Investigateur Africain

Le président de transition du Gabon, Brice Clotaire Oligui Nguema, a entamé ce mardi 28 mai une visite de travail de cinq jours en France. Ce séjour, qui s’articule autour de trois volets – économique, politique et mémoriel – vise à renforcer et relancer le partenariat bilatéral entre Libreville et Paris. La visite du président […]

Bassirou Diomaye Faye attendu en visite au Togo ?

Diplomatie Ouest-Africaine : Le Togo, prochaine destination de Faye ?

Investigateur Africain

Le nouveau président sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, élu en mars dernier, effectuera une visite officielle à Ouagadougou ce jeudi 30 mai. Cette visite, qualifiée d’« amitié et de travail », marque une étape significative dans la politique extérieure du Sénégal vis-à-vis de ses voisins de l’Alliance des Etats du Sahel (AES). Le déplacement de M. […]

Les OPUIS AWARDS 2024 : Une première édition réussie au Burkina Faso

Les OPUIS Awards 2024 : Une première édition réussie au Burkina Faso

Investigateur Africain

Le 25 mai 2024, Ouagadougou a été le théâtre d’un événement mémorable : la première édition des OPUIS AWARDS. Organisée par l’Observatoire Panafricain pour l’Unité, l’Intégration et la Souveraineté (OPUIS), cette cérémonie a célébré l’excellence et l’engagement des leaders burkinabés dans divers domaines. Il s’agit notamment de l’éducation, la culture, l’environnement et la justice sociale. […]