lundi, juin 24 2024

Ces derniers temps, la nation tchadienne est confrontée à une grande urgence humanitaire face à la forte affluence des réfugiés soudanais. Cette situation préoccupante exige naturellement l’engagement de la communauté internationale à fournir de l’aide et des secours. Ceci dans le but d’alléger les souffrances et de donner de l’espoir aux communautés vulnérables ayant trouvé refuge au Tchad.

C’est dans cet état d’esprit que le Premier ministre de transition, Saleh Kebzabo et Amina Mohammed, la secrétaire générale adjointe de l’ONU ont demandé une intervention plus poussée des nations unies. Car l’urgence humanitaire que vit le Tchad nécessite un soutien conséquent pour venir en aide convenablement aux populations. Depuis le début de la guerre au Soudan, ils sont plus de 260 000 réfugiés au Tchad.

Une urgence humanitaire qui interpelle

Selon Saleh Kebzabo, la crise provoquée par l’afflux massif de réfugiés soudanais à l’Est du pays est une crise sans précédents. Et cela empêche énormément des populations locales obligées de céder leurs champs pour l’érection de camps de réfugiés. Ce qui n’est pas sans conséquences sur la survie des populations et du pays face à cette urgence humanitaire.

Lire Aussi : GUERRE AU SOUDAN : « IL FAUT AIDER MAINTENANT », INTERPELLE LAURA LO CASTRO

« Nous sommes entourés de champs, et au fur et à mesure que la population s’accroit, le territoire des champs diminue. Et là, nous sommes dans un cas de force majeure encore qui fait qu’on n’a pas le temps de regarder le champ d’arachides, de millet et autres. C’est la vie, la survie des populations qui est importante », a-t-il indiqué. En substance, le Tchad a besoin d’aide a plaidé le premier ministre tchadien à l’endroit des nations unies.

Pour la numéro deux des Nations unies, reconnaissant la gravité de la situation, cet appel à l’aide du Tchad dans ce contexte d’urgence humanitaire mérite une véritable mobilisation. Car c’est seulement ainsi qu’on pourrait convenablement venir en aide aux populations vulnérables. « Il est important que nous écoutions les agriculteurs, les éleveurs. Je pense aussi aux écoles et aux hôpitaux que j’ai vus, dont les Tchadiens sont aujourd’hui dépossédés tant ils sont submergés. Nous devons les appuyer », a-t-elle insisté.

Rappelons qu’Amina Mohamed, la secrétaire générale adjointe de l’ONU, a achevé mercredi 19 juillet 2023, une visite de deux jours au Tchad.

 

Sandrine A.

Previous

Guerre au Soudan : « Il faut aider maintenant », interpelle Laura Lo Castro

Next

Succession de Macky Sall : le parti au pouvoir embourbé dans des conflits internes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Ramaphosa promet une nouvelle ère en Afrique du Sud

Afrique du Sud : le président Ramaphosa promet une nouvelle ère

Investigateur Africain

Le mercredi 19 juin dernier, la cérémonie d’investiture du président Cyril Ramaphosa a marqué le début de son second mandat à la tête de l’Afrique du Sud. Depuis les emblématiques bâtiments de l’Union Buildings à Pretoria, le président a prêté serment devant un parterre d’officiels et de militants, promettant une nouvelle ère de gouvernance. Cyril […]

Explosion dévastatrice à N'djamena : La population en colère exige des réponses

Explosion dévastatrice à Ndjamena : La population en colère exige des réponses

Investigateur Africain

Le ciel de N’djamena s’est embrasé mardi soir, le 18 juin, aux alentours de 22h30 heure locale, lorsqu’un incendie d’origine inconnue a éclaté dans un dépôt de munitions proche du centre-ville. Cette explosion tragique a fait 9 morts et 46 blessés, selon les autorités gouvernementales. Le président Mahamat Idriss Deby a rapidement réagi en promettant […]

Tiaret en Algérie face à une grande pénurie d'eau

Algérie : Les habitants de Tiaret se révoltent face aux pénuries d’eau

Investigateur Africain

La région de Tiaret, située dans le nord de l’Algérie, est en proie à une crise de l’eau sans précédent. Depuis des mois, une sécheresse prolongée prive ses habitants d’eau potable, suscitant une vague de mécontentement et de manifestations. Alors que le président Abdelmadjid Tebboune avait promis des solutions avant l’Aïd el-Kébir, la population dénonce […]