lundi, juillet 22 2024

À l’approche de la fin du mandat du président sénégalais Macky Sall, la question de savoir qui assumera la direction est devenue un point focal de discorde. La quête d’un dauphin a même entraîné des débats houleux et des altercations physiques dans les rangs du parti présidentiel, l’Alliance pour la République (APR).

Ces luttes de pouvoir reflètent non seulement la nature à enjeux élevés de la succession de Macky Sall dans le pays, mais soulignent également les visions et les ambitions divergentes des personnalités politiques clés en lice pour le poste convoité. Les implications de cette sélection résonnent non seulement au sein du parti mais aussi à travers le pays. Car elle a le potentiel de façonner la trajectoire future et le paysage politique du Sénégal.

La succession de Macky Sall, une épreuve difficile pour l’APR

Qui sera le candidat qui représentera le parti au pouvoir à l’élection présidentielle sénégalaise, prévue en février 2024 ? C’est la grande question qui occupe l’esprit des militants de l’APR. En effet, depuis son annonce officielle 3 juillet 2023 qu’il ne briguerait pas de troisième mandat, la succession de Macky Sall a ouvert la voie des conflits internes et des rivalités intenses au sein de la majorité au pouvoir.

Lire Aussi :  PRÉSIDENTIELLE 2024 AU SÉNÉGAL SANS OUSMANE SONKO ? MACKY SALL DOS AU MUR

Pour preuve, la dernière assemblée générale organisée au siège du parti le mardi 18 juillet 2023, a tourné au vinaigre avec des affrontements entre les partisans du Premier ministre, Amadou Ba, et de l’ancien ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr. « Les altercations et jalousies entre militants sont fréquentes dans les réunions politiques », a fait savoir un député du parti.

En dépit de ses rivalités liées à la succession de Macky Sall, l’attente réelle est celle de sa décision. Car il a reçu carte blanche du parti pour choisir son digne successeur.

Tony A.

Previous

Urgence humanitaire au Tchad : Saleh Kebzabo, plaide en faveur d’un soutien accru des Nations Unies

Next

Stades et Hôtels : la Côte d’ivoire pense déjà à l’après CAN 2024

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Investigateur Africain

Avec la visite d’une forte délégation turque à Niamey le mercredi 17 juillet 2024, le Niger et la Turquie ont montré leur volonté de renforcer leurs relations bilatérales. Cette délégation, comprenant des ministres des Affaires étrangères, de la Défense, de l’Énergie et du Renseignement, a rencontré le chef du Conseil National pour le Salut du […]

dozos : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Scandale au Mali : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Investigateur Africain

Des pratiques dozos dans l’armée malienne ? Depuis le mardi 16 juillet 2024, une vidéo perturbante fait le tour des réseaux sociaux au Mali. On y voit un homme en uniforme militaire malien, arborant clairement les insignes des Forces armées maliennes (Fama), en train d’éventrer un cadavre pour en extraire et manger le foie. Les […]

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Investigateur Africain

Une semaine après avoir dissous son gouvernement, le président Ruto William du Kenya se retrouve dans une impasse politique croissante alors qu’il peine à former un nouveau cabinet ministériel. Malgré ses promesses d’un gouvernement élargi et d’un dialogue national inclusif, peu de volontaires se manifestent pour collaborer avec son administration intérimaire. Chris Kinyanjui, secrétaire général […]