vendredi, février 23 2024

Dans une initiative sans précédent, les autorités mauritaniennes ont adopté une mesure radicale pour lutter contre la tricherie au baccalauréat. En coupant l’accès à l’Internet mobile pendant les examens, elles espèrent garantir l’intégrité des épreuves et préserver l’équité des résultats. Cette décision controversée soulève des questions quant à son impact sur les étudiants et les méthodes utilisées pour détecter les fraudes.

Alors que certains saluent cette initiative comme une réponse nécessaire à une fraude généralisée, d’autres expriment des préoccupations quant aux droits numériques des étudiants et à l’efficacité réelle de cette mesure. Examinons de plus près cette nouvelle approche et les réactions qu’elle suscite au sein de la communauté éducative mauritanienne.

Un bon moyen de lutte contre la tricherie

Pour tenter de lutter contre la tricherie au baccalauréat, les autorités mauritaniennes depuis quelques années expérimentent de nouvelles solutions. De quoi empêcher de plus en plus les élèves de tricher aux examens. En effet, elles ont procédé à des coupures d’Internet mobile, durant les épreuves. C’est à dire de 8h à 12h et de 15h30 à 17h30 heure locale.

Selon Moussa Dem, professeur et surveillant cette année dans un centre d’examen au sud de la capitale, la coupure d’internet mobile donne déjà des résultats encourageants dans le cadre de la lutte contre la tricherie. « Ça ne peut pas régler tous les problèmes, il faudrait aussi renforcer la surveillance. Mais cette année, dans toutes les salles ou j’ai surveillé je n’ai pas vu un seul élève qui détient un portable. Ça veut dire que la coupure d’Internet est un moyen de lutter contre la triche », a-t-il déclaré. Toutefois, il faut avouer que même si la mesure semble efficace, elle ne suffit pas à stopper totalement la fraude.

Lire Aussi : CRISE POLITIQUE AU SÉNÉGAL : LE SECTEUR TOURISTIQUE EN QUÊTE DE STABILITÉ POUR SAUVER SON AVENIR

Des élèves encore confiants

Du coté des lycéens, la suspension de la connexion mobile dans tout le pays durant les épreuves, n’a pas été assez dissuasive. Elle n’empêche pas de recourir à d’autres moyens de triche. « C’est vrai, la tricherie ici existe beaucoup. Ils n’ont pas tort. Mais le téléphone et Internet, ça ne nous impacte pas parce que personne ne ramène son téléphone », a confié un candidat à l’examen.

« Ça ne change rien du tout. Tu peux ramener des feuilles, tu peux ramener des VIP. Ce sont des petits trucs que tu mets dans tes oreilles et il y aura une personne devant qui va te dicter ce que tu dois écrire », abonde un autre élève. D’un autre côté, la population quant à elle juge la mesure un peu contraignante du fait qu’elle est privée de la connexion internet pendant quelques heures et jours.

Les épreuves du baccalauréat se sont déroulées du 19 à ce 22 juin 2023 et réunissent Près de 45 000 élèves.

 

Tony A.

Previous

Le référendum constitutionnel au Mali : une réponse aux crises multiples ou une distraction des enjeux réels ?

Next

Troisième Mandat : Macky Sall, lève un coin du voile sur ses intentions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]