vendredi, février 23 2024

Une transition inclusive, c’est que demande avec insistance l’opposition au gouvernement tchadien. Elle soutient le fait que le projet de dialogue national inclusif n’est pas mené avec le soin ou l’impartialité qu’il faut. Alors, deux grandes organisations de l’opposition se sont unies pour mener ce combat.

Il s’agit en l’occurrence  de la coalition Wakit Tama et le Groupe de réflexion et d’action du 1er juin. Ensemble, elles ont créé un front commun dénommé « déclaration des organisations tchadiennes pour une transition inclusive ». C’était le mardi 31 août dernier.

Une transition inclusive coûte que coûte

Depuis un bon moment déjà, la coalition Wakit Tama tente par tous moyens d’interpeller le Conseil militaire de transition sur le processus de transition en cours. Elle conteste surtout l’organisation du dialogue national qu’elle qualifie de farce ou de supercherie.

Ceci du fait que la nomination des membres devant former le Comité d’organisation du dialogue national inclusif aurait été biaisée.

Cela a poussé la coalition Wakit Tama à prendre d’assaut les rues de N’Djamena sans succès. Mais, cette entité regroupant partis politiques et associations de la société civile n’est pas prête de lâcher pour le moment. Elle peut compter désormais sur le soutien du Groupe de réflexion et action pour l’appel du 1er juin pour obtenir une transition inclusive.

A lire aussi: DIALOGUE INCLUSIF AU TCHAD: WAKIT TAMA DÉNONCE UNE SUPERCHERIE

Générer une pression constante

« Ensemble on est plus fort », a-t-on l’habitude de dire. Cet adage illustre fort bien l’engagement des deux structures opposées aux manœuvres du Conseil militaire de transition. Par leur union, elles entendent faire fléchir le pouvoir de Mahamat Idriss Deby qui doit pouvoir réunir véritablement fils et filles du pays pour un nouveau départ réel.

Pour ce faire, elles prévoient faire pression constamment sur les autorités tchadiennes jusqu’à ce qu’elles ne cèdent à une transition inclusive. Car la démarche entamée jusqu’alors par le gouvernement tchadien risque de ne pas aboutir. Au contraire, les tensions reprendront de plus belle. Ce qui n’est pas du tout bénéfique pour les populations qui seront une fois de plus prises au piège.

A lire aussi: DIALOGUE NATIONAL INCLUSIF AU TCHAD: LE FACT SERAIT-IL PRÊT À RENTRER DANS LE RANG ?

El Professor

Previous

Dialogue tchadien: l'UFDD conditionne sa participation par la réhabilitation d'Hissène Habré

Next

Réunion du G5 Sahel: les attaques incessantes des djihadistes impulsent de nouvelles stratégies

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]