vendredi, mars 1 2024

Au Tchad, l’UFDD risquerait de ne pas jouir de la main tendue de Mahamat Idriss Déby aux groupes politico-militaires pour un inclusif dialogue tchadien. Et pour cause, les rebelles de l’UFDD exigent de la part des autorités tchadiennes, la réhabilitation de l’ex-président Hissène Habré.

Ce dernier a rendu l’âme la semaine dernière au Sénégal des suites de la Covid-19. Il avait été condamné à la perpétuité pour crimes contre l’humanité. A voir l’évolution de la situation, plusieurs questions titillent les méninges. Cette demande des rebelles de l’UFDD ne compromettra-t-elle pas le processus de dialogue entamé ?

Y-a-t-il des anciens du régime Habré qui agitent le cocotier ? Pour rappel, le dialogue tchadien qui se veut inclusif est ouvert aux partis d’opposition, tout comme à tous les groupes rebelles.

Réhabilitation d’Hissène Habré, un préalable à la participation de l’UFDD au dialogue tchadien

Pour les rebelles de l’Union de Forces pour la Démocratie et le Développement (UFDD), leur participation au dialogue tchadien serait soumise à une condition cruciale. Celle de la réhabilitation de Hissène Habré. Ils estiment que l’ancien président mériterait tous les honneurs qui lui sont normalement dus selon son rang. Ce qui n’a malheureusement pas été le cas. Pour preuve, c’est à Dakar qu’il a même été mis sous terre.

Disparu depuis un bon moment déjà, pour certains observateurs, l’UFDD profiterait de cette situation pour se faire entendre. C’est-à-dire se redonner une image sur la scène politique tchadienne. Malheureusement, sa revendication n’est pas du tout légitime.

En clair, il s’agirait d’un faux prétexte ou une fuite en avant. Quoi qu’il en soit, les autorités tchadiennes ne sont pas prêtes à flancher sur cette question. Pour elles, accepter cette condition de l’UFDD, c’est causé sérieusement du tort aux victimes d’Hissène Habré et aussi à tout le peuple tchadien.

A lire aussi: DIALOGUE INCLUSIF AU TCHAD: WAKIT TAMA DÉNONCE UNE SUPERCHERIE

Des frontières encore poreuses

Que l’Union de Forces pour la Démocratie et le Développement se refuse à toute participation au dialogue tchadien, le gouvernement entend poursuivre dans sa lancée. Il promet se mettre à table uniquement avec les groupes qui auront choisi de marquer leur adhésion à ce dialogue tchadien. Toutefois, il craint seulement que le processus soit perturbé par des rebelles qui tenteraient de mettre en échec le processus.

Pour cela les précautions sont d’ores et déjà prises pour éviter tout assaut de ces groupes rebelles. En conséquence, il leur est interdit de traverser la frontière avec leurs armées. Également, on se demande si le récent rapprochement du Tchad avec la Lybie et le Soudan viserait cet objectif pour sécuriser davantage ses frontières.

« Il est très clair que de bonnes relations avec Khartoum permettent de garantir une paix intérieure beaucoup plus grande. De plus, les deux pays sont confrontés à un troisième pays qui est encore plus difficile à comprendre et à gérer, qui est la Libye », a déclaré Roland Marchal, chercheur au CNRS basé à Sciences Po Paris.

A lire aussi: FORCE DU G5 SAHEL: QUE CACHE LE RETRAIT DES 600 SOLDATS TCHADIENS ?

El Professor

Previous

Sénégal : les prix des produits de base de nouveau en hausse

Next

Tchad : l’opposition exige une transition inclusive

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]