jeudi, juin 13 2024

La PIA (Plateforme Industrielle d’Adétikopé) a été inaugurée hier dimanche 6 juin 2021 par le Président de la République Togolaise, Faure Essozimna Gnassingbé. Fruit d’un partenariat public-privé, la PIA a un grand rôle à jouer dans l’industrialisation du Togo.

Par ailleurs, la mise en place effective de la PIA au Togo s’inscrit dans le cadre de la réalisation du PND (Plan national de développement 2018-2022). Elle prend également en compte la Feuille de Route Gouvernementale Togo 2025. La PIA est implantée à 15km au nord de la capitale et s’étend sur 400 hectares.

La PIA, vecteur de croissance

Pour les autorités togolaises, la mise en place de la PIA n’est pas anodine. Sa contribution à la croissance économique du pays et l’intégration régionale est vitale. Elle devra aussi favoriser la transformation locale des matières premières notamment agricoles destinées à l’exportation, comme le coton, la noix de cajou, le soja.

Industrialisation, Inauguration de la PIAOutre cela, la PIA vise à accélérer l’intégration des filières et l’émergence de nouvelles industries à fort potentiel, dans plusieurs domaines. C’est le cas notamment du domaine agroalimentaire, textile, de la pharmacie, des cosmétiques, de l’automobile et du recyclage. 30 000 emplois et une montée en gamme de l’économie togolaise pourront être réalité grâce à la PIA.

« La PIA témoigne une fois de plus de l’engagement du Togo pour l’industrialisation », a laissé entendre le chef de l’Etat Faure Gnassingbé. Et de poursuivre, « la plateforme capitalisera sur les ressources naturelles abondantes de notre pays. Elle garantira que le Togo obtienne une meilleure part de la valeur ajoutée grâce au développement de l’industrie locale pour une croissance inclusive et créatrice d’emplois ».

Un partenariat réussi avec la République togolaise

Pour le PDG d’ARISE IIP, Gagan Gupta, faire de la PIA une réalité, est un excellent partenariat conclu avec le Togo. « Le succès de cette plateforme industrielle illustre un partenariat réussi avec la République togolaise, laquelle a mis en place le cadre réglementaire nécessaire pour promouvoir l’industrialisation », a-t-il déclaré.

Industrialisation, Inauguration de la PIALe processus de progression économique du Togo est donc enclenché. « Avec cette plateforme industrielle et le partenariat stratégique avec le groupe Arise IIP, nous allons engager une mutation structurelle de notre économie », a indiqué pour sa part le Premier ministre, Victoire Tomégah-Dogbé.

Ainsi, dans cette optique, une distribution équitable des bénéfices de la croissance sera perceptible. Il en sera de même en matière de protection sociale. De plus, les exportations seront sérieusement limitées. En clair, il sera question d’une meilleure inclusion profitable à l’ensemble des togolais.

Tony AMETEPE

Previous

Centrafrique : le dossier du ressortissant français Juan Rémy Quignolot, toujours à l’instruction

Next

Tchad: divergences au sein du MPS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

certification du Cacao pour les producteurs ivoiriens

Certification du Cacao : Les enjeux pour les producteurs ivoiriens à l’Aube de 2025

Investigateur Africain

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, se prépare à relever un nouveau défi avec l’arrivée des nouvelles normes européennes en janvier 2025. Bien avant cette échéance, le pays s’est engagé dans un processus de certification pour garantir la durabilité et l’éthique de sa production de cacao, à travers des labels comme Utz, Rainforest […]

crise des carburants en Centrafrique : Tamoil sous pression

Centrafrique : La crise des carburants met Tamoil sous pression

Investigateur Africain

En République Centrafricaine, la crise des carburants est devenue un problème majeur, entraînant des mesures drastiques de la part du gouvernement. Mercredi 5 juin, les autorités ont décidé de réquisitionner six des onze stations-service du réseau Tamoil à Bangui. Cette décision, annoncée par le ministre chargé du Développement de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques, vise […]

assises de la justice au Sénégal : voici les propositions

Réforme judiciaire au Sénégal : les propositions des assises de la justice

Investigateur Africain

Les assises de la justice, voulues par le président sénégalais, se sont conclues mardi 4 juin après cinq jours de débats intenses. Cette rencontre a rassemblé 376 participants, incluant magistrats, avocats, membres de la société civile et professeurs d’université. L’objectif : élaborer des propositions concrètes pour réformer le secteur judiciaire au Sénégal, en mettant l’accent […]