dimanche, février 25 2024

Ce lundi 20 février 2023, s’est ouvert le sommet extraordinaire du G5 Sahel à Ndjamena. La rencontre a réuni les dirigeants de quatre pays de la zone sahel. Il s’agit entre autres du Burkina Faso, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad. Les questions liées à la lutte contre les menaces transnationales ont émaillé les discussions.

Ce sommet du G5 Sahel à Ndjamena est le premier du genre depuis 2021. Il intervient juste après le sommet de l’Union Africaine (UA) s’est clôturé ce 19 février 2023 à Addis-Abeba. Occasion propice donc pour les dirigeants de ce pays de penser l’avenir de l’institution et de définir à nouveau des actions concertées bénéfiques pour la région. Toutefois, l’absence du Mali s’est faite ressentir.

Lire Aussi :  LUTTE CONTRE LE TERRORISME : LE MALI SIGNE L’AVIS DE DÉCÈS DU G5 SAHEL

Une absence remarquée du Mali au sommet du G5 Sahel à Ndjamena

Bien que depuis quelques années, le Tchad tente tant bien que mal de maintenir l’équilibre, l’absence du Mali lors de ce sommet du G5 Sahel à Ndjamena est nettement visible. Et cela n’est pas sans impact sur le fonctionnement de l’organisation. Car quoi qu’on dise, le Mali est au cœur des enjeux sécuritaires dans la région du Sahel.

Rappelons-le, depuis le 15 mai 2022, Bamako avait surpris plus d’un avec l’annonce de son retrait du G5 Sahel. Les militaires ont estimé que leur pays a été lésé dans l’obtention de la présidence tournante de l’organisation. Par conséquent, ils préfèrent ne plus faire partie de cette coalition régionale de lutte contre le terrorisme.

Avec l’absence remarquée du président de la transition au Burkina Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, tout porte à croire que d’autres pays comme pourraient amorcer la même dynamique de retrait. Ce qui conduirait à coup sur au décès pur et simple du G5 Sahel.

 

El Professor

Previous

Gouvernance digitale : plus de papier pour les titres fonciers au Rwanda

Next

Menace terroriste au Togo : le PAM apporte son soutien aux populations

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

BURKINA FASO : LES ATELIERS SANKARISTES PRENNENT VIE A KOUDOUGOU

BURKINA FASO : LES ATELIERS SANKARISTES PRENNENT VIE A KOUDOUGOU

Rédaction

Le vendredi 23 février 2024, a eu lieu à la résidence Cendrillon à Koudougou, le lancement officiel des Ateliers Sankaristes. Lesquels font référence à des sessions de formation, de discussion ou d’éducation basées sur les idéaux et la philosophie de Thomas Sankara, l’ancien président du Burkina Faso. C’est à l’occasion d’une conférence de presse conduite […]

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]