vendredi, février 23 2024

Après la décision du parlement de reporter l’élection présidentielle au 15 décembre 2024, le Sénégal se retrouve plongé dans une atmosphère politique tendue. Cette mesure, adoptée pour répondre à des dysfonctionnements constatés dans le processus électoral, a déclenché une série de réactions divergentes au sein de la classe politique sénégalaise.

Les divisions sont particulièrement palpables au sein de la majorité présidentielle, où des voix dissidentes s’élèvent contre la décision du président Macky Sall. Ces réactions témoignent des tensions internes et des désaccords sur la manière de gérer la situation politique.

La contestation au sein du camp sall

La démission de plusieurs personnalités influentes au sein du gouvernement sénégalais, dont Awa Marie Coll Seck, ministre d’État et présidente de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives, constitue un premier signe des tensions au sein du camp présidentiel.

Par le biais de sa lettre de démission, Awa Marie Coll Seck exprime ouvertement son désaccord avec le report de l’élection présidentielle, soulignant l’importance du respect du calendrier républicain malgré les imperfections du processus électoral. Sa démission marque un coup dur pour le président Macky Sall et met en lumière les divergences d’opinions au sein de son propre gouvernement.

Dans le même temps, Zahra Iyane Thiam, ancienne alliée politique du président Macky Sall, rompt avec son camp en dénonçant fermement le report de la présidentielle comme une violation de la charte fondamentale du pays. Son opposition publique à la décision présidentielle souligne les dissensions croissantes au sein de la majorité présidentielle et l’ampleur des divisions politiques provoquées par cette mesure controversée.

Lire Aussi : SÉNÉGAL : LE DÉSORDRE MACKY-AVÉLIQUE

Réactions contrastées entre soutien et contestation

En outre, la défection d’une députée de la coalition au pouvoir, Benno Bokk Yakaar, qui a voté contre le projet de loi visant à reporter l’élection, témoigne de la profonde division interne au sein de la majorité présidentielle, jetant ainsi une ombre sur l’unité politique du gouvernement.

Face à la décision du président Macky Sall  reporter l’élection présidentielle, les réactions au sein de la classe politique sénégalaise sont mitigées. Si certains partis politiques, comme le Parti démocratique sénégalais (PDS), ont salué ce report comme une nécessité face aux irrégularités observées dans le processus de sélection des candidats, d’autres expriment leur désapprobation et leur inquiétude quant aux implications pour la démocratie et la stabilité politique du pays.

Dans sa quête de consolidation de son système démocratique, les acteurs politiques sénégalais doivent trouver des solutions à ces tensions politiques persistantes.

 

Tony A.

Previous

Sénégal : le désordre MACKY-avélique

Next

Sénégal : L'opposition unie contre le report de la présidentielle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]