jeudi, février 29 2024

Au cœur de la ville portuaire de Sfax en Tunisie, une préoccupation grandissante émerge quant à la situation des migrants qui y résident ainsi que ceux qui sont victimes de déplacements forcés. Alors que la crise migratoire continue de secouer la région, l’inquiétude persiste quant au sort de ces individus vulnérables qui cherchent un refuge ou une vie meilleure.

Dans ce contexte, les expulsions coercitives de migrants ajoutent une dimension alarmante à la situation déjà précaire. La Tunisie se retrouve ainsi confrontée à des défis complexes, allant de la protection des droits des migrants à la gestion des flux migratoires. Cette réalité préoccupante, où les migrants à Sfax et ceux transportés de force sont pris dans une lutte pour leur dignité et leur survie renforce alimente de plus en plus les débats.

Des migrants chassés de Sfax

À Sfax, des centaines de migrants, ont été chassés de leurs logements ou traumatisés par les violences des récentes nuits. Certains ont dû se réfugier devant une mosquée dans l’espoir de trouver une solution à cette situation critique. Parallèlement, des témoignages affirment que d’autres migrants ont été transportés de force vers des zones désertiques à la frontière libyenne et algérienne par les autorités tunisiennes, les abandonnant à leur propre sort.

Dans un acte de déni, les autorités tunisiennes quant à elles réfutent toute implication dans ces départs forcés et transferts vers des no man’s lands proches des frontières libyennes et algériennes. Cette situation dramatique expose les migrants à des conditions de vie extrêmement précaires et met en lumière les défis complexes auxquels est confrontée la Tunisie en matière de gestion des flux migratoires et de protection des droits humains.

Lire Aussi : VAGUE D’AGRESSIONS EN TUNISIE : LA BANQUE MONDIALE SUSPEND SON PARTENARIAT AVEC LE PAYS

Une assistance attendue

« On se disait que la police allait nous mettre à l’abri. Mais au contraire, la police nous a plutôt refoulés au désert. Ça fait trois jours qu’on est entre la frontière de la Tunisie et de l’Algérie. Vraiment, on est désespéré, on ne sait plus quoi faire. Un monsieur avec nous a trouvé un puits. C’est là où on s’est ressourcé. On a pris un peu d’eau, on a bu », a raconté Sonia, une Camerounaise.

Pour le moment, les migrants bénéficient du soutien de la mobilisation de plusieurs associations tunisiennes comme celle des femmes démocrates à Sfax, de l’association Humetna et bien d’autres. « Pour moi, la situation risque de s’aggraver et il est nécessaire que l’État intervienne pour trouver des solutions au moins temporaires notamment résider dans des logements collectifs », a indiqué Naama Nsiri.

Face à cette crise humanitaire en constante évolution, il est impératif que des mesures soient prises pour garantir la sécurité, la dignité et les droits fondamentaux de ces migrants vulnérables. L’attention internationale se tourne vers Sfax, dans l’est de la Tunisie, dans l’espoir de trouver des réponses et des solutions durables pour faire face à cette situation d’urgence.

 

Tony A.

Previous

Corruption persistante en Afrique : Amnesty International appelle à des actions urgentes

Next

Expérience footballistique inédite : la Bundesliga sera diffusée en exclusivité sur New World TV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]