vendredi, mars 1 2024

Très bientôt la sécurité routière serait davantage de mise en Côte d’Ivoire. Les autorités ivoiriennes ont annoncé hier mardi 17 janvier, la mise en place d’une nouvelle politique. Cette dernière devrait permettre de réduire énormément les accidents de la route et surtout les pertes en vies humaines.

Sur les routes en Côte d’Ivoire on dénombre en moyenne 46 accidents par jour. En 2022, les autorités ont dénombré 1050 ont été tués sur les routes, contre 1500 en moyenne, entre 2012 et 2019. Ce qui souligne l’importance pour le gouvernement de mettre en place des mesures fortes pour garantir la sécurité routière.

Lire Aussi : INSÉCURITÉ ROUTIÈRE AU SÉNÉGAL : LE GOUVERNEMENT PREND DES MESURES DE RUPTURE

De nouvelles règles, gages de sécurité routière

Selon les autorités ivoiriennes une nouvelle politique du gouvernement va s’appliquer en en matière de sécurité routière. Objectif principal, réduire de moitié le nombre de personnes tuées sur les routes d’ici à 2030. Elle consisterait essentiellement à l’utilisation de deux leviers clés, notamment la sensibilisation et la répression, fait savoir le ministère des Transports.

La première vise surtout à permettre de pousser les usagers de la route à adopter des comportements responsables. Cela se ferait à travers des « séances de formations continue ». Elle sera aussi ponctuée par la création de deux nouveaux centres délivrant un certificat d’aptitude de contrôle routier.

La seconde quant à elle va sanctionner les récalcitrants. Cela devrait notamment passer par la mise en place d’un permis à points, dans lequel certains les délits seront fortement pénalisés. De fortes amendes et des peines de prison sont aussi prévues selon la gravité de l’infraction. Par exemple pour un conducteur au volant avec son téléphone, il écopera de moins 6 points sur 12. En cas d’alcoolémie au volant, le conducteur risquerait la suspension du permis pendant six mois.

 

El Professor

Previous

Afrique du Sud : la crise de l'électricité s'aggrave

Next

FITUR : le ministre Lamadokou présent à Madrid pour célébrer la journée du Togo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]