mardi, juillet 23 2024

Neuf tirailleurs sénégalais âgés de 85 à 96 ans, ayant combattu pour la France lors des guerres d’Indochine et d’Algérie ainsi que dans d’autres régions d’Afrique, ont pris leur envol ce vendredi pour retourner définitivement au Sénégal. Cette décision a été rendue possible grâce à une mesure dérogatoire du gouvernement français.

Elle permet donc à ces vétérans de vivre en permanence dans leur pays d’origine sans perdre leur allocation minimum vieillesse de 950 euros par mois. Ces hommes ont longtemps dû se battre avec l’administration française pour faire reconnaître leurs « sacrifices ». Ils ne sont plus obligés désormais de passer six mois par an en France pour avoir droit à leur pension.

Des tirailleurs sénégalais marqués par l’émotion

« Je suis très content de rentrer au Sénégal; c’était dur pour nos proches de faire la navette et pour notre âge aussi… », a indiqué à l’AFP N’Dongo Dieng, 87 ans, portant ses nombreuses médailles militaires sur une longue tunique moutarde.

Une aide exceptionnelle de l’Etat a financé leur déménagement ainsi que leur vol retour. Les vétérans tirailleurs Sénégalais qui ont embarqué sur un vol Air Sénégal devaient atterrir dans l’après-midi à Dakar où ils seront accueillis par le ministre sénégalais des Forces armées, Sidiki Kaba. D’autres cérémonies d' »accueil républicain » sont également prévues.

Lire Aussi : MOUVEMENT MODE AVION AU CAMEROUN : LE BOYCOTT DES ENTREPRISES DE TÉLÉPHONIE S’AMPLIFIE

Vivre dignement auprès de leurs familles

Dans une atmosphère émouvante, les neuf vétérans se sont déplacés très difficilement pour certains et leurs visages émaciés marqués par l’émotion ont eu la visite dans un pavillon de l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle de la secrétaire d’Etat aux Anciens combattants et à la Mémoire Patricia Mirallès. Cette dernière a souligné l’importance d’aller « jusqu’au bout de cette histoire douloureuse, mais qui est aussi belle par l’engagement qu’ils ont eu et par leur amour de la France ».

Ces hommes seront accueillis chaleureusement à Dakar et retournerons dans leurs régions respectives retrouver leurs familles. L’Association pour la mémoire et l’histoire des tirailleurs sénégalais a salué leur retour comme une « victoire tant attendue et méritée pour ces messieurs âgés qui ont tout donné pour la France et qui n’aspirent qu’à une seule chose : une fin de vie digne auprès de leurs familles ».

Le corps français des « Tirailleurs sénégalais », créé sous le Second Empire et dissous dans les années 1960, rassemblait des militaires des anciennes colonies d’Afrique.

 

Steven E. Wilson

Previous

Mouvement mode avion au Cameroun : le boycott des entreprises de téléphonie s’amplifie

Next

Groupes jihadistes au Togo : Faure Gnassingbé sort du silence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Investigateur Africain

Avec la visite d’une forte délégation turque à Niamey le mercredi 17 juillet 2024, le Niger et la Turquie ont montré leur volonté de renforcer leurs relations bilatérales. Cette délégation, comprenant des ministres des Affaires étrangères, de la Défense, de l’Énergie et du Renseignement, a rencontré le chef du Conseil National pour le Salut du […]

dozos : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Scandale au Mali : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Investigateur Africain

Des pratiques dozos dans l’armée malienne ? Depuis le mardi 16 juillet 2024, une vidéo perturbante fait le tour des réseaux sociaux au Mali. On y voit un homme en uniforme militaire malien, arborant clairement les insignes des Forces armées maliennes (Fama), en train d’éventrer un cadavre pour en extraire et manger le foie. Les […]

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Investigateur Africain

Une semaine après avoir dissous son gouvernement, le président Ruto William du Kenya se retrouve dans une impasse politique croissante alors qu’il peine à former un nouveau cabinet ministériel. Malgré ses promesses d’un gouvernement élargi et d’un dialogue national inclusif, peu de volontaires se manifestent pour collaborer avec son administration intérimaire. Chris Kinyanjui, secrétaire général […]