mercredi, février 28 2024

Le suspense est enfin levé. Le retour de Blé Goudé en Côte d’Ivoire, sera réalité le 26 novembre prochain. L’ex-chef des Jeunes patriotes ivoiriens va pouvoir retrouver aisément sa terre natale. L’information a été donnée hier lundi 24 octobre 2022 par son parti, le Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep).

Toutefois pour rendre effectif ce retour de Blé Goudé Charles, des détails restent encore à ficeler avec les autorités ivoiriennes. En attendant, les membres de son parti, se préparent activement à l’accueillir. Pour rappel, Charles Blé Goudé avait été arrêté au Ghana puis transféré à la CPI en 2014, pour être jugé aux côtés de l’ancien président Laurent Gbgabo. Il était accusé d’être un des artisans de la crise post-électorale de 2010-11, et qui avait fait 3 000 morts.

Le retour de Blé Goudé, objet de concertations

Selon le Dr Patrice Saraka, secrétaire général du Cojep, le retour de Blé Goudé en Côte d’Ivoire se prépare depuis un long moment déjà. Mais malgré le fait qu’il ait été acquitté par la CPI, une condamnation pèsent encore contre lui à Abidjan. C’est-à-dire, une condamnation à 20ans de prison par la justice ivoirienne depuis fin 2019. Par conséquent, des garanties louables doivent exister pour faire de ce retour de Blé Goudé un succès.

« Il y a eu une condamnation, mais le passé récent de la Côte d’Ivoire montre que ce ne sont pas des obstacles à la réconciliation des Ivoiriens. Charles Blé Goudé a l’assurance qu’il n’ira pas en prison. Le pouvoir lui-même n’a pas l’intention de mettre Charles Blé Goudé en prison. C’est cela qui est essentiel », a expliqué Dr Patrice Saraka.

« Je vais revenir dans mon pays le 26 novembre et participer à la réconciliation si chère à mes compatriotes », a déclaré à l’AFP, Charles Blé Goudé.

Lire Aussi : LAURENT GBAGBO : « VOULOIR RESTER TOUTE SA VIE AU POUVOIR, C’EST LA DICTATURE ! »

Une nouvelle réjouissante

Pour ses partisans, le retour de Blé Goudé va marquer significativement le pays comme celui de l’ancien président Gbagbo, il y a quelques mois. Car plus que jamais le processus de réconciliation nationale en Côte d’Ivoire a besoin d’un acte aussi symbolique pour davantage se raffermir. Et le fait que Charles Blé Goudé s’inscrive dans une logique de bâtisseur de paix, est d’un avantage inouï pour le pays.

« Un père de famille resté onze ans hors de sa famille… Son retour, c’est une joie immense ! », a laissé entendre une poignée de militants.

« Le Cojep se réjouit de cet épilogue heureux. Fidèle à sa culture républicaine, le Cojep voudrait réitérer sa gratitude aux autorités ivoiriennes, singulièrement au président de la République », peut-on également lire dans le communiqué du Cojep.

 

El Professor

Previous

Droits humains en Afrique : la FIDH toujours plus engagée

Next

Manifestations meurtrières au Tchad : des familles plongées dans le drame

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]