dimanche, juillet 21 2024

A l’occasion de la célébration de la première bougie du PPA CI, l’ancien président Laurent Gbagbo est revenu au-devant de la scène politique ivoirienne avec des déclarations fortes. Sans langue de bois, il s’est exprimé sur plusieurs sujets brulants de l’heure. Une fois encore, il a fortement dénoncé le maintien au pouvoir de certaines personnes.

Pour rappel, le PPA CI (Parti des peuples africains Côte d’Ivoire), a été créée le 17 octobre 2021 par Laurent Gbagbo pour mettre fin à la rivalité grandissante entre lui et son ancien allié Pascal Affi Nguessan du FPI (Front Populaire Ivoirien). Alors c’est avec cette nouvelle formation politique qu’il compte remporter la bataille de la conquête du pouvoir.

Des mandats de trop

Malgré ses 77 ans, le Woody de Mama reste attaché à la défense de certaines valeurs qui lui tiennent véritablement à cœur. Parmi celles-ci, la défense de la démocratie et surtout le respect des textes faisant offices de loi pour le pays. En ce sens, il estime que la règle des deux mandats accordés aux présidents devrait été respecté. Elle ne doit pas être bafoué comme l’on fait certains en référence au président Alassane Ouattara entre autres.

« La Constitution dit que tu as deux mandats… y’en a qui disent ‘je n’ai pas fini mon programme, mais en politique on ne finit pas de programme ! Vouloir rester toute sa vie au pouvoir, c’est la dictature ! », a déclaré l’ancien chef d’État Laurent Gbagbo. Ceci dit, avec le PPA CI, il y a lieu de se mobiliser pour la lutte pour la démocratie. Et cela peut se traduire très prochainement par une participation aux élections présidentielle de 2025.

Lire Aussi : CÔTE D‘IVOIRE : QUEL POIDS RÉEL POUR LE PPA-CI DE LAURENT GBAGBO ?

Laurent Gbagbo futur candidat du PPA CI

En ce qui concerne les présidentielles de 2025, Laurent Gbagbo, même s’il ne l’a lui-même pas confirmé officiellement, sera candidat. Il apparait comme le choix évident pour ses partisans qui voit en lui l’homme de la situation. « Pour les élections présidentielles de 2025, le président Laurent Gbagbo est notre candidat naturel. On n’élimine pas un candidat par ce qu’il ne nous arrange pas », a exprimé Damana Pickass, secrétaire général du PPA CI.

Soulignons le fait que le nouveau parti se prépare activement pour faire la différence dans les urnes. Et ce dans presque tous les scrutins. Le plus imminent, ce sont les qui élections locales de 2023. Il constituera donc un test grandeur nature pour la formation politique qui veut mesurer son poids réel sur la scène politique ivoirienne. Tout compte fait, le PPA CI ne compte pas faire de la figuration

Rappelons-le, aux récentes législatives, le PPA s’est distingué avec 18 députés à l’Assemblée nationale. Ce qui lui confère, un positionnement comme troisième force politique du pays, ceci après seulement un an d’activités.

 

El Professor

Previous

Affaire Congo Airways : Pascal Kasongo Mwema en fuite

Next

Pollution plastique : Madagascar et d'autres pays, très exposés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Investigateur Africain

Avec la visite d’une forte délégation turque à Niamey le mercredi 17 juillet 2024, le Niger et la Turquie ont montré leur volonté de renforcer leurs relations bilatérales. Cette délégation, comprenant des ministres des Affaires étrangères, de la Défense, de l’Énergie et du Renseignement, a rencontré le chef du Conseil National pour le Salut du […]

dozos : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Scandale au Mali : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Investigateur Africain

Des pratiques dozos dans l’armée malienne ? Depuis le mardi 16 juillet 2024, une vidéo perturbante fait le tour des réseaux sociaux au Mali. On y voit un homme en uniforme militaire malien, arborant clairement les insignes des Forces armées maliennes (Fama), en train d’éventrer un cadavre pour en extraire et manger le foie. Les […]

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Investigateur Africain

Une semaine après avoir dissous son gouvernement, le président Ruto William du Kenya se retrouve dans une impasse politique croissante alors qu’il peine à former un nouveau cabinet ministériel. Malgré ses promesses d’un gouvernement élargi et d’un dialogue national inclusif, peu de volontaires se manifestent pour collaborer avec son administration intérimaire. Chris Kinyanjui, secrétaire général […]