vendredi, février 23 2024

A l’occasion de la célébration de la première bougie du PPA CI, l’ancien président Laurent Gbagbo est revenu au-devant de la scène politique ivoirienne avec des déclarations fortes. Sans langue de bois, il s’est exprimé sur plusieurs sujets brulants de l’heure. Une fois encore, il a fortement dénoncé le maintien au pouvoir de certaines personnes.

Pour rappel, le PPA CI (Parti des peuples africains Côte d’Ivoire), a été créée le 17 octobre 2021 par Laurent Gbagbo pour mettre fin à la rivalité grandissante entre lui et son ancien allié Pascal Affi Nguessan du FPI (Front Populaire Ivoirien). Alors c’est avec cette nouvelle formation politique qu’il compte remporter la bataille de la conquête du pouvoir.

Des mandats de trop

Malgré ses 77 ans, le Woody de Mama reste attaché à la défense de certaines valeurs qui lui tiennent véritablement à cœur. Parmi celles-ci, la défense de la démocratie et surtout le respect des textes faisant offices de loi pour le pays. En ce sens, il estime que la règle des deux mandats accordés aux présidents devrait été respecté. Elle ne doit pas être bafoué comme l’on fait certains en référence au président Alassane Ouattara entre autres.

« La Constitution dit que tu as deux mandats… y’en a qui disent ‘je n’ai pas fini mon programme, mais en politique on ne finit pas de programme ! Vouloir rester toute sa vie au pouvoir, c’est la dictature ! », a déclaré l’ancien chef d’État Laurent Gbagbo. Ceci dit, avec le PPA CI, il y a lieu de se mobiliser pour la lutte pour la démocratie. Et cela peut se traduire très prochainement par une participation aux élections présidentielle de 2025.

Lire Aussi : CÔTE D‘IVOIRE : QUEL POIDS RÉEL POUR LE PPA-CI DE LAURENT GBAGBO ?

Laurent Gbagbo futur candidat du PPA CI

En ce qui concerne les présidentielles de 2025, Laurent Gbagbo, même s’il ne l’a lui-même pas confirmé officiellement, sera candidat. Il apparait comme le choix évident pour ses partisans qui voit en lui l’homme de la situation. « Pour les élections présidentielles de 2025, le président Laurent Gbagbo est notre candidat naturel. On n’élimine pas un candidat par ce qu’il ne nous arrange pas », a exprimé Damana Pickass, secrétaire général du PPA CI.

Soulignons le fait que le nouveau parti se prépare activement pour faire la différence dans les urnes. Et ce dans presque tous les scrutins. Le plus imminent, ce sont les qui élections locales de 2023. Il constituera donc un test grandeur nature pour la formation politique qui veut mesurer son poids réel sur la scène politique ivoirienne. Tout compte fait, le PPA CI ne compte pas faire de la figuration

Rappelons-le, aux récentes législatives, le PPA s’est distingué avec 18 députés à l’Assemblée nationale. Ce qui lui confère, un positionnement comme troisième force politique du pays, ceci après seulement un an d’activités.

 

El Professor

Previous

Affaire Congo Airways : Pascal Kasongo Mwema en fuite

Next

Pollution plastique : Madagascar et d'autres pays, très exposés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]