mercredi, avril 17 2024

Ce lundi 17 octobre, le PPA-CI (Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire), de Laurent Gbagbo fête sa première année d’existence. Une occasion propice pour le parti de faire le point sur ses activités et de se projeter en avant. Des réflexions sur les actions stratégiques à mener dans la conquête du pouvoir ne sont pas du reste.

Toutefois, il est aussi nécessaire pour le PPA-CI de prendre conscience de sa position réelle sur l’échiquier politique. Sur ce point le bilan apparait apparemment très positif selon les responsables du parti. Ceux-ci estiment que le PPA-CI est en très bonne posture. Alors c’est dans une ambiance studieuse que les douze premiers mois du nouveau parti ont été célébrés.

Le PPA-CI, un acteur majeur de la scène politique ivoirienne

Rappelons-le, le parti de Laurent Gbagbo a été fondé après son acquittement définitif à la CPI et son retour au pays en juin 2021. Dans le paysage politique ivoirien, la nouvelle formation politique s’est très vite imposée. Le PPA-CI se positionne d’ailleurs comme la troisième force politique de Côte d’Ivoire. C’est ce qu’a fait savoir Koné Katinan, porte-parole du parti.

« Avec 18 députés à l’Assemblée nationale, le PPA-CI se présente comme la troisième force politique du pays un an seulement après sa création », a expliqué Koné Katinan. Le nouveau parti doit cette place à ses actions de réconciliations. Il s’agit notamment de son rôle majeur dans le processus de consolidation de la paix sociale en Côte d’Ivoire. A cela s’ajoute le fait que, le jeune parti a joué résolument jusque-là son rôle d’opposition.

« Le PPA-CI a, au cours de ses 12 premiers mois d’existence, adopté une attitude très critique des actions du gouvernement et a eu des prises de position claires sur certains faits politiques et sociaux. Cela s’est traduit par des déclarations relatives à l’effondrement des immeubles, à la cherté de la vie, aux inondations, (…) », a précisé le porte-parole du PPA-CI.

Lire Aussi : CÔTE D’IVOIRE: LE PPA-CI DE LAURENT GBAGBO N’EST PAS UNE « COPIE COLLÉE » DU FPI

De nombreuses épines dans le pied

Dans sa nouvelle marche vers le pouvoir la jeune formation politique va devoir surmonter plusieurs obstacles majeurs. Il s’agit entre autres des innombrables méprises judiciaires contre le Président Laurent GBAGBO. Ce qui pourrait empêcher une éventuelle candidature en 2025. Alors la prise d’une mesure d’amnistie pour corriger les nombreuses injustices sont vivement attendues.

« Le PPA-CI continue d’œuvrer pour la prise d’une mesure d’amnistie en lieu et place de la grâce présidentielle annoncée par le Chef de l’Etat dans son discours à la nation à l’occasion de la fête de l’indépendance », a laissé entendre Koné Katinan. Autres facteurs gênants, la jeune formation va devoir défier certains de ces anciens alliés lors des prochaines échéances électorales. C’est le cas notamment avec le FPI de Pascal Affi N’Guessan, le COJEP de Charles Blé Goudé, sans oublier, Simone Gbagbo.

Quoi qu’il en soit, le parti de Gbagbo reste confiant et optimiste en ses chances. Il entend se battre de toutes ses forces pour obtenir ce qui lui a été promis au dialogue politique. Par conséquent un calendrier d’actions est en cours d’élaboration pour structurer le calendrier des actions à venir. « En vue des futures batailles pour des élections justes et transparentes mais aussi pour arracher le pouvoir au RHDP, le PPA-CI œuvrera au rassemblement de la gauche ivoirienne tout en consolidant son alliance tactique avec le PDCI-RDA ».

 

El Professor

Previous

Burkina Faso : Que faut-il attendre des assises nationales ?

Next

Affaire Congo Airways : Pascal Kasongo Mwema en fuite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

À la rencontre des togolais : L'Assemblée Nationale entame une tournée de consultation

À la rencontre des togolais : L’Assemblée Nationale entame une tournée de consultation

Investigateur Africain

Dans un contexte de réforme constitutionnelle majeure, l’Assemblée nationale du Togo s’engage dans une tournée nationale d’écoute et de consultation des populations. Cette démarche vise à favoriser un dialogue inclusif et à recueillir les aspirations des citoyens en vue de remodeler l’avenir politique du pays. Au cœur de cette initiative se trouve la volonté d’impliquer […]

révision constitutionnelle : Faure Gnassingbé défend l'inclusion de tous

Inclusion et dialogue : Faure Gnassingbé défend une Constitution pour tous

Investigateur Africain

Dans un geste audacieux et résolument démocratique, le Président de la République du Togo, Faure Gnassingbé a récemment appelé à un élargissement du dialogue autour de la réforme constitutionnelle en cours. Cette initiative marque un tournant dans l’approche politique du pays et suscite un vif intérêt quant à ses implications sur l’avenir démocratique du Togo. […]

La justice libère deux proches de Mohamed Bazoum

Libération inattendue au Niger : Deux proches de Mohamed Bazoum remis en liberté

Investigateur Africain

Au Niger, une décision inattendue de la justice a secoué le pays ce mardi 2 avril. La justice a ordonné la remise en liberté d’Abdourahamane Ben Hamaye, journaliste au sein de la présidence sous Mohamed Bazoum, et de Mohamed Mbarek, cousin de l’épouse de l’ancien président. Ces deux hommes étaient en garde à vue depuis […]