jeudi, juin 13 2024

Malgré l’impact économique négatif, persistant de la pandémie Covid-19, le Groupe Ecobank a connu une croissance fulgurante. L’exercice 2021, a permis une nouvelle fois à l’institution panafricaine de se démarquer. Elle a réalisé un bénéfice avant impôt en hausse de 174% et un rendement record des fonds propres tangibles de 19%. L’annonce a été portée à la connaissance du public, le jeudi 14 avril 2022.

Le Groupe Ecobank emploie plus de 13.000 personnes au service de près de 32 millions de clients dans les secteurs de la banque des particuliers, la banque commerciale et la banque de grande clientèle dans 33 pays Africains. Le Groupe possède un agrément bancaire en France et dispose de bureaux de représentation à Addis Abeba en Ethiopie, à Johannesburg en Afrique du Sud, à Beijing en Chine, à Londres au Royaume-Uni et à Dubaï aux Emirats Arabes Unis.

Des résultats très positifs pour le Groupe Ecobank

Par rapport à l’année précédente, le Groupe Ecobank a affiché un revenu net de 1,8 milliard de dollars US, en hausse de 5 %. Cette prouesse est due à l’augmentation des soldes d’actifs générateurs d’intérêts, des produits comprenant les paiements, les cartes et les frais liés au crédit.

Les dépôts des clients s’établissent à 19,7 milliards de dollars US, soit une hausse de 8%, en raison en grande partie, de l’augmentation du nombre de clients du Groupe Ecobank qui effectuent des transactions numériques et des volumes de transactions sur ses différents canaux et plateformes. Les prêts à la clientèle ont également progressé de 4% pour ainsi s’établir à 9,6 milliards de dollars US, grâce aux prêts aux entreprises.

Pour ce qui est du bénéfice avant impôt, il est estimé à 478 millions de dollars US, soit une hausse de 174%. Il provient surtout de la génération de revenus plus élevés et de la baisse des charges d’exploitation. C’est-à-dire un levier d’exploitation positif de meme que de la réduction des pertes de crédit. Cela a conduit à un rendement record des capitaux propres tangibles de 19% et un ratio d’efficacité de 58,9%, un niveau jamais atteint depuis plus de dix ans pour le Groupe Ecobank.

A lire aussi: CRISE ALIMENTAIRE EN AFRIQUE : LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE SE MOBILISE

2021, une année de transformation pour Ecobank

Pour Ade Ayeyemi, directeur général du Groupe Ecobank, les résultats enregistrés sont très positifs et encourageant pour l’avenir. Cela reflète surtout l’efficacité du modèle opérationnel diversifié de la banque. Tout compte fait, le Groupe Ecobank s’est montré résiliente malgré les défis économiques.

« 2021 s’est avérée être une année de transformation pour Ecobank. La Banque a fait des progrès significatifs avec ses priorités stratégiques et a fourni de solides retours commerciaux et financiers. Ainsi, nous avons augmenté nos revenus, sommes restés efficaces, avons amélioré la qualité du crédit, renforcé le bilan et, pour la première fois depuis 2016, notre conseil d’administration a recommandé le versement de dividendes aux actionnaires », a déclaré Ade Ayeyemi.

« Dans un climat international incertain, marqué à la fois par la reprise économique mondiale post-Covid et par les conséquences déjà perceptibles de la guerre en Ukraine, nous restons très concentrés sur la poursuite de la conduite responsable de nos activités, et sur notre engagement envers les principes environnementaux, sociaux et de gouvernance », a-t-il conclu.

 

Sandrine A

Previous

Côte d’Ivoire / Démission de Patrick Achi : quels enjeux politiques ?

Next

Inondations mortelles en Afrique du Sud : le président Cyril Ramaphosa rassure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

certification du Cacao pour les producteurs ivoiriens

Certification du Cacao : Les enjeux pour les producteurs ivoiriens à l’Aube de 2025

Investigateur Africain

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, se prépare à relever un nouveau défi avec l’arrivée des nouvelles normes européennes en janvier 2025. Bien avant cette échéance, le pays s’est engagé dans un processus de certification pour garantir la durabilité et l’éthique de sa production de cacao, à travers des labels comme Utz, Rainforest […]

crise des carburants en Centrafrique : Tamoil sous pression

Centrafrique : La crise des carburants met Tamoil sous pression

Investigateur Africain

En République Centrafricaine, la crise des carburants est devenue un problème majeur, entraînant des mesures drastiques de la part du gouvernement. Mercredi 5 juin, les autorités ont décidé de réquisitionner six des onze stations-service du réseau Tamoil à Bangui. Cette décision, annoncée par le ministre chargé du Développement de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques, vise […]

assises de la justice au Sénégal : voici les propositions

Réforme judiciaire au Sénégal : les propositions des assises de la justice

Investigateur Africain

Les assises de la justice, voulues par le président sénégalais, se sont conclues mardi 4 juin après cinq jours de débats intenses. Cette rencontre a rassemblé 376 participants, incluant magistrats, avocats, membres de la société civile et professeurs d’université. L’objectif : élaborer des propositions concrètes pour réformer le secteur judiciaire au Sénégal, en mettant l’accent […]