mardi, juin 18 2024

Une réunion de concertation autour de la reprise des vols au Togo s’est tenue le lundi 3 Août à Lomé. Le Colonel Dokissime Latta, directeur général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile du Togo (ANAC-Togo) s’est entretenu avec les responsables des secteurs et partenaires concernés.

Suite à la réouverture de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadema (AIGE) de Lomé, le 1er août dernier, il s’est avéré nécessaire pour les responsables dudit aéroport de faire les derniers réglages.

Ils concernent le nouveau système de fonctionnement mis en place tout en tenant compte des exigences liées à la pandémie du coronavirus (COVID-19).

Le rappel des mesures anti covid-19 prises pour la reprise des vols au Togo

Pour le Colonel Dokissime Latta. « Au jour d’aujourd’hui, c’est une plateforme très fonctionnelle », a-t-il déclaré. Il a, également, souligné que « notre objectif est la reprise des activités sans une augmentation exponentielle du nombre des gens malades ».

Il s’agit des laboratoires modernes opérationnels sur la plateforme et à l’INH, qui permettent aux voyageurs de se faire enregistrer 72 heures avant le départ, de se soumettre au test au COVID-19. Ce qui permet d’obtenir le « Ok » confirmant que vous êtes en règle.

En outre, on observe un renforcement des mesures de sécurité, pour la reprise des vols au Togo. il s’agit notamment du contrôle des documents, le passage systématique dans une salle de désinfection totale, l’accès limité au hall d’enregistrement, le marquage de la distanciation au niveau des sièges d’attente, la vérification des renseignements des voyageurs sur des tablettes affectées aux agents de l’immigration.

Toutefois, selon le Colonel Latta, l’ancien système de contrôle concernant les autres produits illicites sont toujours en place avec le renforcement du  personnel pour que tout cela soit vraiment efficace »

Une reprise des vols au Togo, justifiée par l’examen du rapport technique

A en croire le Directeur de l’ANAC, avant que le chef de l’Etat n’autorise la réouverture de l’aéroport, il avait d’abord examiné le rapport technique. « Il y a eu des réunions au niveau de l’OACI, de l’IATA et de l’OMC, qui ont demandé à remplir deux conditions préalables »

Au niveau de l’aéroport, il s’agit entre autres de désinfecter tout l’aérogare, faire des marquages au sol, installer un système de désinfection avant l’entrée au hall, veiller au port obligatoire du masque.

Ensuite, au niveau des aéronefs, il était plus question des mesures évoquées plus haut du renouvellement de l’air afin de désinfecter les passagers tous les deux minutes. « Nous avons implémenté tout cela et nous avons fait des tests grandeur nature via une plateforme utilisable par tous les voyageurs, au départ comme à l’arrivée », a-t-il souligné.

Pour M. Olivier Bessan, agent du service contrôle sanitaire de l’aéroport opérant pour le compte de l’INH « Au départ comme à l’arrivée, toutes les mesures barrières liées au coronavirus sont appliquées ».

lire aussi : https://linvestigateurafricain.tg/afrique-les-activites-aeroportuaires-frappees-par-le-covid19/

Previous

elections en côte d'ivoire: la victoire de Alassane Ouattara au premier tour en préparation

Next

Liban: des explosions à Beyrouth, plongent la capitale dans la terreur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

certification du Cacao pour les producteurs ivoiriens

Certification du Cacao : Les enjeux pour les producteurs ivoiriens à l’Aube de 2025

Investigateur Africain

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, se prépare à relever un nouveau défi avec l’arrivée des nouvelles normes européennes en janvier 2025. Bien avant cette échéance, le pays s’est engagé dans un processus de certification pour garantir la durabilité et l’éthique de sa production de cacao, à travers des labels comme Utz, Rainforest […]

crise des carburants en Centrafrique : Tamoil sous pression

Centrafrique : La crise des carburants met Tamoil sous pression

Investigateur Africain

En République Centrafricaine, la crise des carburants est devenue un problème majeur, entraînant des mesures drastiques de la part du gouvernement. Mercredi 5 juin, les autorités ont décidé de réquisitionner six des onze stations-service du réseau Tamoil à Bangui. Cette décision, annoncée par le ministre chargé du Développement de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques, vise […]

assises de la justice au Sénégal : voici les propositions

Réforme judiciaire au Sénégal : les propositions des assises de la justice

Investigateur Africain

Les assises de la justice, voulues par le président sénégalais, se sont conclues mardi 4 juin après cinq jours de débats intenses. Cette rencontre a rassemblé 376 participants, incluant magistrats, avocats, membres de la société civile et professeurs d’université. L’objectif : élaborer des propositions concrètes pour réformer le secteur judiciaire au Sénégal, en mettant l’accent […]